Actu et conseils Pêche
N'hésitez plus ! L'inscription est anonyme, immédiate et gratuite.

Elle vous permettra de prendre part, vous aussi, aux échanges qui se déroulent sur "Actu et Conseil Pêche".

Vous souhaitez prendre la parole, faire part de vos expériences, donner votre avis, dialoguer avec d'autres passionnés , partager vos informations ?

Alors cliquez sur l'icône "S'enregistrer", en bas au centre de la page que vous avez sous les yeux, puis complétez les quelques informations demandées (pseudonyme, adresse électronique...) : vous pourrez alors venir immédiatement poster sur le forum.

Au plaisir de vous lire .

Actu et conseils Pêche

La pêche à la ligne est comme les mathématiques, en cela que l'on ne peut vraiment jamais l'apprendre
 
AccueilPortailFAQGalerieRechercherS'enregistrerMembresGroupesCalendrierConnexion

Partagez | 
 

 Le développement de l’énergie hydroélectrique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dumè
Admin


Nombre de messages : 17185
Age : 61
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 05/12/2005

MessageSujet: Le développement de l’énergie hydroélectrique   Jeu 24 Juin - 7:11

Le développement de l’énergie hydroélectrique continue de faire polémique

Bien que renouvelable, l’hydroélectricité impacte les milieux aquatiques. Face à la nécessité de produire plus d’EnR, le Ministère en charge de l’écologie propose une convention pour une hydroélectricité durable qui ne fait toutefois pas l’unanimité.


Dans un communiqué, le ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement Durable et de la Mer, en charge des Technologies Vertes et des Négociations sur le Climat (MEEDDM) a annoncé la signature d'une ''convention d’engagements pour le développement d’une hydroélectricité durable en cohérence avec la restauration des milieux aquatiques'', avec les ''élus, les producteurs d’hydroélectricité, les associations et fondations de protection de l’environnement, les associations pour les énergies renouvelables et l’association des pêcheurs professionnels en eau douce''.

Mardi, France Nature Environnement (FNE), un des acteurs du Grenelle de l'environnement, avait indiqué qu'elle ne signerait pas cette convention, estimant que pratiquement tous les fleuves et toutes les rivières étaient déjà fortement équipés et que la limite avait été atteinte. ''Signer, c’est s’engager à accepter la destruction à terme des derniers tronçons de rivières vivantes du pays, et notamment des petits cours d’eau, souvent de très bonne qualité'', prévient FNE dans un communiqué. ''Signer c'est accepter l'installation de 500 à 1.000 microcentrales qui viendraient s'ajouter aux 1.500 ouvrages qui, déjà, barrent, détournent et modulent le débit des cours d'eau'', précise la fédération qui estime que ce ne sont pas ''500 ou 1.000 microcentrales supplémentaires qui vont changer le bilan carbone du pays ni sauver le monde d'effets climatiques désastreux''.

La convention reconnaît que la poursuite du développement des énergies renouvelables doit se faire dans le respect des autres exigences environnementales et sociétales, en particulier de la préservation des milieux naturels et du respect des autres usages. Elle prévoit notamment un effort sur la recherche relative à la connaissance des espèces (anguilles notamment), le renforcement des suivis et contrôles des effets des installations hydroélectriques sur la morphologie, l’hydrologie et le fonctionnement des écosystèmes aquatiques, la mise aux normes des ouvrages existants, la rationalisation des procédures administratives et l'effacement de 40.000 ouvrages hydrauliques en déshérence.

Cette convention sera suivie par un comité de suivi, mis en place en septembre prochain.

L'hydroélectricité qui représente une puissance installée de 25 GW, constitue la seconde source de production d'électricité en France derrière le nucléaire. Elle représente 12% de la production totale d'électricité, avec une capacité de production de 67 TWh en année moyenne. L'objectif concernant la production hydroélectrique en France métropolitaine est d'accroître l'énergie produite en moyenne sur une année de 3 TWh et d'augmenter la puissance installée de 3.000 MW au 31 décembre 2020 notamment en installant des turbines de nouvelle génération qui permettront d'accroître de 30 % la puissance électrique des barrages.

_________________
Bienvenue Invité .
Nous croyons regarder la nature et c'est la nature qui nous regarde et nous imprègne.
Revenir en haut Aller en bas
http://peche-en-corse.discutfree.com
 
Le développement de l’énergie hydroélectrique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Solar Impulse, l'avion solaire
» La centrale électrique de bord de la superforteresse B29
» lL energie electrique
» Le barrage de Génissiat (01)
» Nouvelle micro centrale sur la Neste!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Actu et conseils Pêche :: Environnement :: Développement durable-
Sauter vers: