Actu et conseils Pêche
N'hésitez plus ! L'inscription est anonyme, immédiate et gratuite.

Elle vous permettra de prendre part, vous aussi, aux échanges qui se déroulent sur "Actu et Conseil Pêche".

Vous souhaitez prendre la parole, faire part de vos expériences, donner votre avis, dialoguer avec d'autres passionnés , partager vos informations ?

Alors cliquez sur l'icône "S'enregistrer", en bas au centre de la page que vous avez sous les yeux, puis complétez les quelques informations demandées (pseudonyme, adresse électronique...) : vous pourrez alors venir immédiatement poster sur le forum.

Au plaisir de vous lire .

Actu et conseils Pêche

La pêche à la ligne est comme les mathématiques, en cela que l'on ne peut vraiment jamais l'apprendre
 
AccueilPortailFAQGalerieRechercherS'enregistrerMembresGroupesCalendrierConnexion

Partagez | 
 

 les véhicules électriques et hybrides (dangers)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
maitredejeu



Nombre de messages : 7050
Age : 60
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: les véhicules électriques et hybrides (dangers)   Jeu 28 Jan - 8:45

Pour intervenir sur les véhicules électriques et hybrides, la sécurité au travail débute par une habilitation électrique
La sécurité au travail passe par la prévention. L’intervention à proximité d’un véhicule électrique sous tension ou sur le véhicule lui-même impose que l’opérateur soit formé, informé et évalué sur ses connaissances pour que lui soit remis un titre d’habilitation. Faisons le point sur le contenu de cette habilitation avec Luc Besnard, Directeur du centre IDF de l’Institut de Formation de Socotec.

Dans un premier temps, pourquoi cette embellie pour les véhicules électriques ?

L.B. : Depuis 1980, le nombre de véhicules thermiques jugés polluants a considérablement augmenté ; des solutions de substitution sont aujourd’hui sérieusement engagées.

Pour répondre au cahier des charges dressés par l’Europe, les constructeurs de véhicules, de batteries, de moteurs électriques, ont activé ces dernières années leurs efforts de recherche. Qu’il soit question de voitures électriques ou hybrides ou bien encore de chariots de manutention d'usage industriel en atelier et en entrepôt, le développement du moteur électrique répond à un enjeu majeur à double titre : enjeu de développement durable et enjeu stratégique pour l’industrie automobile.

Qu’en est-il alors de l’évolution des batteries et des chargeurs et quels sont les risques d’intervention sur ceux-ci ?

voiture L.B. : Les batteries ont également fortement évolué tant en puissance, en autonomie qu’en longévité. Il existe pour chaque type de batterie, un chargeur adapté : le chargement de ces batteries, s’effectue par l’intermédiaire de chargeurs alimentés en 230 V~ ou en 400V~ et qui peuvent être embarqués ou stationnaires en fonction du type de véhicule (2 roues, véhicule léger ou lourd, véhicule industriel).

Intervenir sur une batterie et un chargeur n’est pas sans risque pour l’opérateur. Si pendant la décharge lorsque le moteur « tourne », la batterie est génératrice et débite du courant dans le moteur de traction ; pendant la charge, la batterie est réceptrice du courant fourni par le secteur. La batterie se comporte alors comme un récepteur de courant.
Ces phases de fonctionnement obéissent à des valeurs limites à ne jamais dépasser pour la tension, l’intensité, le temps, la température, le dégagement gazeux.

Les risques sont nombreux, citons avant tout le risque d’électrocution car les valeurs de tensions qui sont en jeu, sont supérieures au tension de sécurité et un contact direct avec une pièce nues sous tension peut être mortelle. D’autres risques comme le court-circuit ou le dégagement gazeux lors des phases de charge de la batterie sont également présents et peuvent tous être à l’origine de blessures graves sur l’intervenant.

Quelles sont les obligations de l’employeur concernant l’intervention sur les circuits électriques par son salarié?

L.B. : Actuellement, les VE sont alimentés par des tensions pouvant être supérieures à 400 V. Dans ces conditions, un personnel non qualifié et mal informé risque de s’électrocuter, de se brûler en cas de court-circuit ou d’endommager le véhicule et l’outillage.

Pour intervenir sur ou à proximité d’un véhicule électrique sous tension, l’opérateur doit posséder un titre d’habilitation pour réaliser les travaux d’ordre non électrique et bien sur, d’ordre électrique.

Le titre d’habilitation est obligatoire. La réglementation concernant le titre d’habilitation est contenue dans le recueil de normes UTE C18-510 et plus particulièrement dans le C18-550 spécifique aux véhicules électriques.

L’habilitation électrique remise par l’employeur, impose que le salarié effectue une formation relative à la sécurité et que ses compétences soient validées selon les exigences du niveau de ses interventions. De plus pour les travaux d’ordre électrique, le salariés doit être un électricien confirmé.

En cas d’accident induit par le non respect des procédures légales et ayant entraîné des blessures graves, des poursuites peuvent être engagées envers l’employeur.
Revenir en haut Aller en bas
L'anguille



Nombre de messages : 7262
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: les véhicules électriques et hybrides (dangers)   Jeu 28 Jan - 9:11

C'est pas prêt de se généraliser , mais faut quand même faire attention avec les nouvelles technologies
Revenir en haut Aller en bas
 
les véhicules électriques et hybrides (dangers)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pneus sur véhicules électriques : usure prématurée ?
» Questionnaire Véhicules Electriques
» S.A.E.I.V à Transbord.
» Véhicules conventionnels vs. véhicules électriques
» Mes véhicules électriques attire les médias locaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Actu et conseils Pêche :: Environnement :: Développement durable-
Sauter vers: