Actu et conseils Pêche
N'hésitez plus ! L'inscription est anonyme, immédiate et gratuite.

Elle vous permettra de prendre part, vous aussi, aux échanges qui se déroulent sur "Actu et Conseil Pêche".

Vous souhaitez prendre la parole, faire part de vos expériences, donner votre avis, dialoguer avec d'autres passionnés , partager vos informations ?

Alors cliquez sur l'icône "S'enregistrer", en bas au centre de la page que vous avez sous les yeux, puis complétez les quelques informations demandées (pseudonyme, adresse électronique...) : vous pourrez alors venir immédiatement poster sur le forum.

Au plaisir de vous lire .

Actu et conseils Pêche

La pêche à la ligne est comme les mathématiques, en cela que l'on ne peut vraiment jamais l'apprendre
 
AccueilPortailFAQGalerieRechercherS'enregistrerMembresGroupesCalendrierConnexion

Partagez | 
 

 Réchauffement climatique (controverse )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'anguille



Nombre de messages : 7262
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Réchauffement climatique (controverse )   Jeu 10 Déc - 9:17

Alors que débutent à Copenhague les négociations en vue d’un accord sur la limitation des émissions de GES après 2012, la polémique prend de l’ampleur après la diffusion de documents volés à des scientifiques britanniques.

L’affaire débute le 17 novembre lorsque des pirates informatiques publient un millier d’emails ainsi que des documents, couvrant la période de 1996 à 2009, détournés du serveur du CRU (Climatic Research Unit) de l'université britannique d'East Anglia. Un email, envoyé le 16 novembre 1999 par le directeur du CRU, Phil Jones, aux paléo-climatologues Michael Mann, Raymond Bradley et Malcolm Hugues, est au cœur de l’affaire. Dans cet email, intitulé ''diagramme pour la déclaration de la WMO'' (World Meteorological Organization), Phil Jones indique avoir appliqué ‘‘l’astuce utilisée par Michael Mann dans Nature afin de masquer le déclin des températures mondiales moyennes sur la fin de la série. Les détracteurs du réchauffement global anthropique considèrent avoir la preuve d’une manipulation scientifique, alors que le CRU estime que la publication ‘‘sélective d’emails tirés de leur contexte, ne démontre rien. Le 1er décembre, Phil Jones s’est mis en congé de ses fonctions au CRU.

Le graphique en crosse de hockey

Cette ‘‘astuce’‘ consiste à ajouter les données réelles, tirées des relevées de températures à partir de 1961, sur un graphique constitué de données paléo-climatiques notamment issues de l’étude de la croissance des arbres. Pour Phil Jones, il s’agit de redresser des erreurs, alors que ses détracteurs considèrent que cela vise à défendre la thèse du réchauffement climatique. Par ailleurs, les emails font état du refus de l’équipe de la CRU de fournir les données à leurs opposants et notamment à Stephen McIntyre un consultant canadien de l’industrie minière qui tient le blog climateaudit.org.
Les travaux de Michael Mann, et l’article publié par Nature qu’évoque Phil Jones, a déjà donné naissance à une vive polémique sur les travaux du GIEC. La courbe obtenue présente l’évolution des températures moyennes de 1000 à 1999 et fut reprise par le rapport sur le climat en 1999 publié par la WMO[1] ainsi que par le troisième rapport du GIEC en 2001. En 2004, cette courbe dite ‘‘en crosse de hockey’‘, a été attaquée par Stephen McIntyre car elle atténuait l’optimum climatique médiéval, une période de réchauffement de l’hémisphère Nord entre 950 et 1250. Elle fut l’objet d’une enquête de la commission Energie et Commerce de la Chambre des Représentants américaine en 2005 et dont le rapport[2], lui-même objet de critiques, dirigé par le statisticien Edward Wegman, juge que ‘‘l’estimation du professeur Mann selon laquelle la décennie 1990 a été la plus chaude du millénaire et que 1998 a été l’année la plus chaude du millénaire ne peut être soutenu par son analyse’‘. Suite à cette première affaire, le GIEC n’a pas retenu les travaux de Mann pour établir que ‘‘le réchauffement du système climatique est sans équivoque dans son quatrième rapport en 2007.

Demandes d’enquêtes

Les emails et les documents volés aux CRU fournissent aux opposants du réchauffement global anthropique une occasion pour faire rebondir la polémique. Ainsi, le sénateur républicain de l’Oklahoma, James Inhofe, réclame une audition sur le sujet et le Représentant républicain du Wisonsin, James Sensenbrenner, estime pour sa part que ‘‘si les emails sont authentiques c’est très troublant, car ils remettraient en question toute la science du changement climatique’‘. En Grande-Bretagne, c’est l’ancien ministre des Finances de Margaret Thatcher, lord Nigel Lawson, qui réclame ‘‘une enquête indépendante de haut niveau sur cette affaire qui remet en question l'intégrité des preuves scientifiques sur lesquelles les pays se basent, par l'intermédiaire du GIEC, pour prendre des décisions politiques immensément coûteuses. De son coté, Rajendra Pachauri, président du GIEC, a indiqué le 4 décembre que le groupe enquêterait ‘‘dans le détail’‘.
Indépendamment du résultat de ces enquêtes, la divulgation de ces emails donne du poids à ceux qui remettent en cause le réchauffement climatique anthropique. Ceci est d’autant plus vrai aux Etats-Unis, alors que le Congrès discute une loi sur le climat et qu’un sondage publié le 22 octobre par le Pew Research Center fait apparaître que les personnes considérant qu’il y a des preuves sérieuses du réchauffement de la planète passe de 71% en avril 2008 à 57% en octobre 2009.
Revenir en haut Aller en bas
dédé



Nombre de messages : 1170
Age : 54
Localisation : 31
Date d'inscription : 18/06/2008

MessageSujet: Re: Réchauffement climatique (controverse )   Jeu 10 Déc - 18:39

oui je suis le truc depuis un moment deja , c'est troublant quand meme
Revenir en haut Aller en bas
http://dedbond.wordpress.com/
CYRILUS



Nombre de messages : 5092
Age : 38
Localisation : Gard
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Réchauffement climatique (controverse )   Ven 11 Déc - 10:46

ouais c'est louche !!
Revenir en haut Aller en bas
http://traditions.peche.free.fr
fred



Nombre de messages : 612
Age : 44
Localisation : ARIEGE
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Réchauffement climatique (controverse )   Ven 11 Déc - 22:01

deux républicains US et un ancien de Thatcher ...... un peu normal qu ils sèment le doute ces gens là ...

Perso, il y a quand même des images sur l évolution des banquises et autres glaciers qui sont évidentes !

il n y a pas besoin d' études scientifiques à la pelle pour ce rendre compte qu il y a un problème !

Des KM2 de banquises qui disparaissent en quelques années c est quand même plus que préoccupant

Après savoir si on est fautif en partie ou pas, franchement ce n est plus le moment d y réfléchir, c est plutôt le moment de savoir comment gérer le problème.

comme disait l autre , " ce n est plus le temps des questions mais, le temps de l action "
Revenir en haut Aller en bas
http://www.histoire-pyrenees.com
dédé



Nombre de messages : 1170
Age : 54
Localisation : 31
Date d'inscription : 18/06/2008

MessageSujet: Re: Réchauffement climatique (controverse )   Ven 11 Déc - 22:20

ça dépends mon fredo

il y a 2 théorie : ceux qui pensent que c'est dû a l'activité humaine donc au c02 et là on peut faire quelque chose

et d'autre qui pense que c'est du aux cycles solaires et là par contre , on ne peut pas faire grand hose a part d'attendre que le cycle finisse ce qui semblerait etre le cas d'aprés les scientifiques
Revenir en haut Aller en bas
http://dedbond.wordpress.com/
Dumè
Admin


Nombre de messages : 17185
Age : 61
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 05/12/2005

MessageSujet: Re: Réchauffement climatique (controverse )   Ven 11 Déc - 23:15

Moi de Co2 c'est bien même si çà évite pas le réchauffement

_________________
Bienvenue Invité .
Nous croyons regarder la nature et c'est la nature qui nous regarde et nous imprègne.
Revenir en haut Aller en bas
http://peche-en-corse.discutfree.com
dédé



Nombre de messages : 1170
Age : 54
Localisation : 31
Date d'inscription : 18/06/2008

MessageSujet: Re: Réchauffement climatique (controverse )   Sam 12 Déc - 12:08

tout a fait d'accord
Revenir en haut Aller en bas
http://dedbond.wordpress.com/
fred



Nombre de messages : 612
Age : 44
Localisation : ARIEGE
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Réchauffement climatique (controverse )   Dim 13 Déc - 14:48

ça a au moins l avantage de remettre en cause cette surconsommation à tout va et cette surexploitation aberrante de nos ressources.

mais bon je pense qu il va y avoir certains changements obligés.

j ai vu un reportage ou ils trouvaient des fossiles d insecte nordique en Angleterre qui étaient remplacés très rapidement par des fossiles d insecte type méditerranéens.

ce qui démontrait d après eux , un changement climatique radical et très rapide sur l Angleterre en un dizaine d année .... et il n y avait pas de pollution humaine à l époque.

La vitesse de ce changement était pour les scientifiques hallucinantes et prise en compte dans aucunes projections climatiques.

La nature n en fait qu a sa tête quoi !!! pfuuu aucune éducation !!

En clair on parle de chose que nous n appréhendons pas et nos prédictions sont basés sur le peu de connaissance que nous avons .. en clair les surprises ne sont pas finis !

je trouve que notre prétention est sans limite. on ne comprends et maitrisons que trés peu d éléments, la nature restera la plus forte !

et nous pensons pouvoir y changer quelque chose, vous y croyez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.histoire-pyrenees.com
dédé



Nombre de messages : 1170
Age : 54
Localisation : 31
Date d'inscription : 18/06/2008

MessageSujet: Re: Réchauffement climatique (controverse )   Dim 13 Déc - 21:01

non pas du tout, mais , totalement d'accord avec toi mon fredo sur le fait que nous en savons bien trop peu pour pouvoir prétendre prédire l'avenir du climat
Revenir en haut Aller en bas
http://dedbond.wordpress.com/
L'anguille



Nombre de messages : 7262
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: Réchauffement climatique (controverse )   Dim 13 Déc - 22:47

Je peux vous dire qu'en Corse il fait froid en ce moment
Revenir en haut Aller en bas
Dumè
Admin


Nombre de messages : 17185
Age : 61
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 05/12/2005

MessageSujet: Re: Réchauffement climatique (controverse )   Lun 21 Déc - 11:40

Après un échec de la violence de celui que nous venons de vivre et qui restera dans l’Histoire à un niveau équivalent à ce qu’eut été un succès témoignant de la capacité de l’Humanité d’assumer son destin, il va de soi que nous devons réfléchir aux causes et conséquences du tsunami qui vient de se passer.

Les causes d’abord.
Sans doute est-il de bon ton d’incriminer la présidence danoise qui n’a pas fait montre d’un talent excessif et le blocage évident du système onusien infiniment trop lourd. Mais l’essentiel n’est pas là.
En tout premier lieu, le chaos de Copenhague est à l’échelle du chaos du monde actuel. De même, le fait que les dirigeants du monde aient été capables de sauver le système bancaire et de débloquer des milliards de dollars (qu’ils n’avaient pas en poche pénalisant ainsi le futur) et qu’ils aient démontré leur incurie à sauver l’Humanité d’un désastre inévitable en cas d’échec, illustre l’échelle des valeurs dominantes en ce début de XXIéme siècle et l’illustration de la thèse de Jiared Diamond dans l’Effondrement qui analyse les raisons pour lesquelles, à un moment donné de l’Histoire, une civilisation fait le mauvais choix, celui qui l’emmène à sa perte… Sauf que dans le cas présent , il ne s’agit pas d’une civilisation en particulier, mais de l’Humanité dans son ensemble.

Comme l’a crié à la tribune le président Lula, décrivant la nuit plus qu’improbable qu’il venait de passer, il avait discuté avec des hommes d’affaires et non avec des responsables politiques. Les affaires et l’économisme ont eu raison du bon sens le plus élémentaire. Il faut admettre qu’ils ont été largement aidés par ceux qui ne voulaient pas, et dès le début, d’un accord et ce, pour des raisons diverses. Commençons par les Etats pétroliers, Arabie saoudite en tête, qui, depuis l’origine luttent contre la convention sur les changements climatiques et travaillent de concert avec tous les intérêts pétroliers pour éviter de passer à une économie décarbonnée. Ils ne sont guère éloignés des climato-sceptiques qui ont délibérément saboté la convention en lui faisant perdre deux jours en débats inutiles qui ont cherché à jeter le discrédit sur les travaux du GIEC, discrédit dans lequel, heureusement aucun Etat hors l’Arabie saoudite n’a accordé le moindre intérêt. Ces intérêts pétroliers restent malheureusement très puissants dans l’administration Obama , les Etats-Unis refusant dès l’origine tout accord contraignant tant en ce qui concerne les objectifs de réduction que les financements automatiques et proposant des réductions très faible au regard de l’effort européen.
Continuons avec la Chine qui a boycotté régulièrement toutes les réunions préparatoires depuis plusieurs mois et qui veut avant tout être libre de faire les efforts qu’elle entend et sans aucun contrôle international. Le degré de fermeture dont a fait preuve le premier Ministre chinois préjuge bien mal de la suite.
Tous ces éléments suffisaient amplement à faire échouer par avance la convention. Mais des facteurs supplémentaires se sont agrégés à savoir la faiblesse de l’Europe et la réaction de l’Afrique. Véritable nain politique, l’Europe a été inaudible.

Mais le plus important est sans doute encore ailleurs. L’absence de l’Europe politique est apparue dans toute sa cruauté au cours de ces derniers jours. Même s’il est incontestable que Nicolas Sarkozy, Angela Merkel, Gordon Brown et Luis Zapatero ont essayé de sauver les meubles, l’Europe n’a pas su parler d’une voie forte et défendre un leadership. La convention climat a fait les frais d’une nouvelle forme de guerre mondiale pour le partage des richesses du XXIéme siècle et le partage du pouvoir. Le poids de la Chine qui a fait bloc avec les 77 et plus précisément l’Afrique dont elle semble vouloir faire, dans une nouvelle forme de colonialisme, une sorte de chasse gardée, a poussé en avant un certain nombre de pays qui sont aujourd’hui les premières victimes du fiasco qui vient de se produire. Une nouvelle coalition se dessine dans laquelle l’Europe est étrangement absente. Tout se joue désormais ailleurs et les constructions tentées au cours des mois passés par le Président Sarkozy et Jean-Louis Borloo ont péri dans le naufrage. Car en réalité, l’Europe et les Etats-Unis payent le prix fort, et surtout l’Europe des promesses non tenues de milliards promis et jamais alloués, de bonnes paroles non concrétisées par des actes, d’une hypocrisie patente. Les Africains ont décidé de dire non et d’exiger un Kyoto 2, une manière de prendre les pays occidentaux au pied de la lettre. Et l’Europe n’a pas su ou voulu relever le gant alors même que le paquet climat énergie permettait parfaitement d’accepter une deuxième période pour Kyoto.

Enfin, le G2 (Chine-USA) et quelques autres n’ont pas voulu reconnaître que la question climatique posait avant tout la question de l’interdépendance entre les pays et rendait indispensable un régime supranational dont le GIEC et le protocole de Kyoto constitue les premiers pas. L’échec dans la négociation d’une convention dite LCA (Long-term Cooperative Action) qui aurait permis de définir des objectifs communs et un partage du fardeau effectif et surtout équitable est probablement le plus grave car on voit mal comment le processus pourrait reprendre. Car en définitive, ce qui a manqué à Copenhague, c’est la confiance et celle-ci ne se décrète pas. Elle se prouve.

En bref, ce fiasco annoncé impose à tous, monde de l’écologie compris, un examen de conscience, la définition de nouvelles stratégies fondées sur l’analyse de la réalité politique et non de l’apparence médiatique.
L’échec total, et non le succès partiel que le gouvernement essaye de nous vendre par l’intermédiaire de la secrétaire d’Etat (à laquelle la communication est abandonnée par le ministre d’Etat et le Président) a au moins ceci de positif qu’il interdit de tricher et impose une remise des compteurs à zéro.
Nous n’avons plus qu’à retrousser nos manches et inventer le process qui permettra, sauf à ce que nous décidions d’un suicide collectif, de donner à l’Humanité les moyens de sa survie.

Et maintenant ? entre colère et imagination

L’échec de Copenhague est avant tout bien sûr celui des politiques. Après avoir fait monter la pression et s’être pour certains, cru pouvoir endosser l’habit du sauveur de la planète, l’échec est à la hauteur de l’urgence. Maintenant que faire ?
Eviter que ce fiasco se transforme en succès pour les climato-sceptiques, les pétroliers et autres lobbys dont la cupidité l’emporte sur leur simple intérêt de personne responsable ne serait ce qu’à l’égard de leur propre famille, à l’instar du patronat d’un grand pays industrialisé fêtant au champagne au Bella center vendredi soir l’échec de la convention ou du premier ministre du Canada qui se dit très heureux de l’échec… La réponse est dans la colère, l’indignation et l’action en tant que citoyen et consommateur.
Eviter que les débuts d’une économie verte qui pourrait jouer un rôle majeur dans la transformation du monde même si ce n’est pas la Solution Unique ne se fracassent devant une incertitude des politiques publiques à venir… La réponse est dans la responsabilité sociale des entreprises, le développement de la consommation responsable et les nouveaux comportements.
Eviter que les engagements pris, même s’ils n’ont pas été formalisés dans un accord soient tenus, à commencer par l’Europe qui a besoin de redorer son blason…. La réponse est dans le changement d’attitude à l’égard de l’Afrique en particulier pour rétablir la confiance en tenant à la virgule les promesses faites et en assurant réellement les transferts de technologie et la réalisation d’opérations concrètes.
Il est désormais clair qu’il n’est plus possible de faire confiance aux politiques, devenus des hommes d’affaires et non des responsables politiques pour reprendre l’expression du président Lula, pour résoudre les problèmes du monde. Le court terme et les visions géostratégiques l’emportent sur le fondamental : notre survie.
Il faut donc changer de gouvernance et le gouverneur Schwartzeneger l’a clairement exprimé. Ce n’est pas dans les couloirs de Washington a-t-il affirmé mais dans les grands mouvements sociaux, citant le mouvement des femmes ou de la résistance à la guerre du Vietnam, que se font les grands changements. Au fiasco de Copenhague, il faut opposer les réalisations présentées par les villes et régions, dans toutes les régions du monde qui, elles, changent le monde concrètement. Les technologies existent. Restent à trouver les financements en particulier dans le sud. La société civile en peut désormais plus compter que sur elle-même pour assurer son avenir et c’est cette propre gouvernance qu’il convient d’organiser. Mais il est évident qu’il est indispensable que nous utilisions notre casquette de consommateur pour choisir en fonction de nos objectifs généraux. Et si la Chine décide de refuser des efforts et exporte son carbone en considérant qu’il doit être mis à notre débit, la réponse est simple. Refusons ses produits et achetons en d’autres fabriqués à proximité et recherchant la sobriété.

Corinne LEPAGE
Avocate, ancien Ministre de l'Environnement, Présidente de Cap21.
Les Chroniques de Corinne Lepage et Yves Cochet sont publiées tous les mois et en alternance, sur Actu-Environnement.

_________________
Bienvenue Invité .
Nous croyons regarder la nature et c'est la nature qui nous regarde et nous imprègne.
Revenir en haut Aller en bas
http://peche-en-corse.discutfree.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réchauffement climatique (controverse )   Aujourd'hui à 3:22

Revenir en haut Aller en bas
 
Réchauffement climatique (controverse )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "La grande blague du réchauffement climatique !!!!"
» Le chevreuil victime du réchauffement climatique.
» Réchauffement climatique
» Vive le réchauffement climatique!
» Eléments de pondération sur le réchauffement climatique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Actu et conseils Pêche :: Environnement :: Environnement-
Sauter vers: