Actu et conseils Pêche
N'hésitez plus ! L'inscription est anonyme, immédiate et gratuite.

Elle vous permettra de prendre part, vous aussi, aux échanges qui se déroulent sur "Actu et Conseil Pêche".

Vous souhaitez prendre la parole, faire part de vos expériences, donner votre avis, dialoguer avec d'autres passionnés , partager vos informations ?

Alors cliquez sur l'icône "S'enregistrer", en bas au centre de la page que vous avez sous les yeux, puis complétez les quelques informations demandées (pseudonyme, adresse électronique...) : vous pourrez alors venir immédiatement poster sur le forum.

Au plaisir de vous lire .

Actu et conseils Pêche

La pêche à la ligne est comme les mathématiques, en cela que l'on ne peut vraiment jamais l'apprendre
 
AccueilPortailFAQGalerieRechercherS'enregistrerMembresGroupesCalendrierConnexion

Partagez | 
 

 Section plongée sous marine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dumè
Admin


Nombre de messages : 17185
Age : 61
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 05/12/2005

MessageSujet: Section plongée sous marine   Mar 6 Oct - 12:24

apnée
n est en apnée dès lors que l'on inspire plus ou que l'on expire plus, disons plus communément que l'on retient sa respiration.
La plongée en apnée consiste à s'immerger en retenant sa respiration.

En surface le plongeur, équipé d'un masque, respire à l'aide du tuba afin de garder le visage dans l'eau pour observer le fond et en même temps se préparer à la plongée suivante.

La durée et la qualité des plongées en apnée dépendent essentiellement de deux facteurs
- la décontraction durant la préparation et l'immersion,
- la préparation en surface.

La plongée en apnée se pratique pour faire de la chasse sous-marine ou pour faire de la découverte des fonds marins.
Au plan sportif, il existe des compétitions et des records spectaculaires qui font de la plongée en apnée un sport de haut niveau.

Rappelons que l'apnée est un sport qui comporte de nombreux risques et qui ne s'exerce pas à la légère.
Les accidents barotraumatiques d’oreilles, nez, sinus , dents, plaquage de masque... sont les grands classiques bien connus de tous. Le risque est simplement majoré en apnée du fait de la rapidité des descentes et des remontées, des variations rapides de pression, de leur caractère répétitif, laissant peu de temps pour équilibrer les pressions en particulier au niveau de l’oreille moyenne. La succession rapide de micro-barotraumatismes peut rapidement aboutir à un barotraumatisme plus grave.
Des règles de sécurité (par exemple ne jamais plonger seul...) sont indispensables car la pratique de l'apnée, notamment en eaux profondes, peut s'avérer extrêmement dangereuse et meurtrière.



arbalète
elle permet au chasseur sous-marin de prendre du poisson.
Elle se compose d'un fût avec une crosse à une extrémité et une tête équipée de sandows à l'autre extrémité permettant de propulser une flèche.
La flèche est reliée à l'arbalète par une fil de nylon, en général de 3 fois la longueur du fût, pour éviter de la perdre et pouvoir ramener le poisson capturé. Elle présente un ardillon à son extrémité pour retenir la prise.

Les différents types d'arbalète
En fonction du type de technique, des poissons recherchés, le chasseur sous-marin choisit des arbalètes différentes :
- courte (fût de 75 cm) pour pratiquer une chasse dans les trous et anfractuosités des roches.
- longue (fût de 1m et plus) pour une chasse en pleine eau, à l'affût ou à la coulée.
- moyenne (fût de 90 cm) pour une chasse polyvalente, trous ou pleine eau.

Est-il nécessaire de rappeler que la chasse-sous-marine se pratique uniquement en plongée libre? Il s'agit là d'une question d'éthique!




L' agachon est un affût pratiqué sous l'eau par le plongeur. Posé au fond, bien dissimulé derrière un relief, le plongeur attend immobile que le poisson, curieux, vienne vers lui.
Cette technique utilisée par les chasseurs sous-marin peut-être employée aussi en plongée. Elle est bien adaptée pour le bar (loup), le sar, le denti et en général les poissons de pleine eau.
Pour ne pas effrayer ces poissons, il conviendra tout même de retenir sa respiration pour ne pas émettre de bulles

archéologie
L'archéologie subaquatique et sous-marine est une activité réglementée dont l'objet est la recherche et l'étude de vestiges subaquatiques et sous-marins.
Elle est pratiquée par de nombreux plongeurs bénévoles ou professionnels qui recherchent, fouillent, découvrent, étudient, restaurent des objets reposant sur le fond des mers, des lacs et autres milieux subaquatiques.
En vertu du code du Patrimoine (Livre V, Titre III, chapitre 2) les autorisations de fouille sont délivrées (en France) par le DRASSM qui est un service du ministère de la culture.
Chaque fouille doit faire l'objet d'un rapport remis au DRASSM et les découvertes doivent lui être signalées.
L'archéologie sous-marine est une des activités de la plongée proposée par la FFESSM au sein de laquelle on trouvera un encadrement adapté à ce type de plongée.

barotraumatismes.
En plongée, lorsqu’une différence de pression se produit entre le milieu ambiant et les diverses cavités du corps, des lésions organiques peuvent être occasionnées. Ce sont des barotraumatismes.
Ce terme nous vient du grec (baros = pression, trauma = lésion). Un barotraumatisme peut se produire indifféremment à la descente ou à la remontée si l’ équilibrage des pressions n’est pas obtenu. C’est notamment une des conséquences de la loi de Boyle-Mariotte.

- Les oreilles
L’eau exerce une pression croissante sur les tympans lors de l’immersion et de la descente. Si l'équilibrage des oreilles ne se réalise pas par l’ouverture de la trompe d’eustache (communication entre l’oreille moyenne et l’oropharynx), il y a risque de rupture des tympans.
Il faut savoir que les pathologies de l’oreille représentent plus de 75% des accidents de plongée.
Attention, la fissure ou la rupture du tympan peut entraîner, outre une douleur suraigüe, une perte temporaire ou totale de l’équilibre, du sens de l’orientation et de l’audition.

Il faut donc équilibrer régulièrement pendant la descente uniquement. La méthode la plus connue est celle de Vasalva.
Attention, n’effectuez jamais une manoeuvre de vasalva durant un palier : il y a risque de faire passer des bulles d’azote dans la circulation, pouvant occasionner un accident de décompression.

Si vous ressentez une douleur dans l’oreille lors de la descente, inutile d’insister, remontez légèrement et effectuez une manoeuvre de compensation (Vasalva, déglutir, ...). Si les oreilles ne passent pas, il est préférable de stopper la plongée.

Important: en cas de déchirure du tympan, il est indispensable de consulter le plus rapidement possible un otorhino-laryngologiste.


- Les dents
Les dents ne sont pas à l'abris du barotraumatisme.
En effet, pour elles aussi, s'il existe un trou, une caries, un pansement mal soigné, le barotraumatisme est possible.
A la descente comme à la remontée, la pression de l'air contenu dans la cavité de la dent va varier et entraîner de vives douleurs, jusqu'à la syncope.
Il est donc indispensable de plonger avec des dents saines.


- Les sinus
Si les orifices de communication avec le larynx sont obstrués, la circulation de l’air à l’intérieur des sinus peut être gênée. La douleur se manifeste au niveau du front ou des mâchoires supérieures.
Ne plongez donc jamais en cas de sinusite ou d’un fort rhume.
Si le problème se présente au cours de la descente, stoppez immédiatement et remontez.
Si le problème apparaît au cours de la remontée, ralentissez afin de permettre l’évacuation de l’excès d’air.

- Le plaquage du masque
Cet accident bénin peut survenir à la descente. L’air à pression atmosphérique emprisonné dans le masque à la surface, subit au cours de la descente une augmentation de la pression extérieure. Il se comprime, provoquant l’aspiration du masque et le placage de la vitre, effet ventouse garanti.
Les conséquences peuvent être des hémorragies nasales (épistaxis) et l’éclatement des petits vaisseaux sanguins oculaires. Dans certains cas, des “hématomes en lunettes” peuvent apparaître.
Il suffit de souffler par le nez pour équilibrer la pression de l’air dans le masque.

En cas d’hémorragie conjonctivale importante, consultez rapidement un ophtalmologiste. Pour les saignements de nez, penchez la tête en avant en comprimant fortement la narine qui saigne.

- La surpression pulmonaire
En plongée, l'air respiré est à la pression à laquelle se trouve le plongeur. D’après la Loi de Mariotte, cet air augmente de volume lorsque la pression diminue.
Donc au cours de la remontée, l’air contenu dans les poumons se détend, et s’il ne peut s’en échapper, il provoque un accident très grave, la surpression pulmonaire.
Il est facile d’éviter cet accident en expirant lentement lors de la remontée, surtout entre 10 mètres et la surface.

Les symptômes sont variables suivant la grvité de l’accident: Cela peut aller de la simple gêne respiratoire à la sensation d’étouffement, ou bave et crachats sanglants, gonflement du cou, arythmie cardiaque, crise de tpe épileptique, paralysie des membres, paralysie respiratoire, et dans le pire des cas la syncope ou le décés.

Le seul traitement est la recompression en chambre de recompression multiplace .
Ne jamais comprimer l’accidenté en le réimmergeant.
Et lors du transport, qui doit être le plus apide possible, faire des inhalations d’oxygène pur.

faune
flore
mer
plongée
poisson
scaphandre
sous-marin
Ce dit de tout ce qui est sous la surface de la mer ou de l'océan :
Plongée sous-marine pour parler de plongée avec scaphandre, alors que la plongée est aussi subaquatique quand elle se pratique en eau douce !
Chasse sous-marine pour la plongée libre (donc en apnée) avec une arbalète pour prendre un poisson.
Activité sous-marine plus généralement pour tout ce qu'on peut faire sous la surface, comme l' archéologie sous-marine, les travaux sous-marins, etc
On parle aussi de la faune et de la flore sous-marine, du monde sous-marin .

subaquatique
Se dit de tout ce qui se trouve, vit ou évolue sous la surface de l'eau : faune et flore subaquatique, activité subaquatique, randonnée subaquatique, archéologie subaquatique, etc...
Lorsqu'il s'agit de la mer on emploie plutôt le terme sous-marin : plongée sous-marine, sport sous-marin, etc...

_________________
Bienvenue Invité .
Nous croyons regarder la nature et c'est la nature qui nous regarde et nous imprègne.
Revenir en haut Aller en bas
http://peche-en-corse.discutfree.com
 
Section plongée sous marine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Plongée] Découverte de la plongée sous marine par ma fille 8 ans avec moi à Sao Tomé cette année
» perche pour la plongée sous marine
» video plongée sous marine biscarosse
» rebelotte recherche partenaire de chasse sous marine
» appareil de photo sous marine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Actu et conseils Pêche :: Galerie. :: Dictionnaire Conseil pêche-
Sauter vers: