Actu et conseils Pêche
N'hésitez plus ! L'inscription est anonyme, immédiate et gratuite.

Elle vous permettra de prendre part, vous aussi, aux échanges qui se déroulent sur "Actu et Conseil Pêche".

Vous souhaitez prendre la parole, faire part de vos expériences, donner votre avis, dialoguer avec d'autres passionnés , partager vos informations ?

Alors cliquez sur l'icône "S'enregistrer", en bas au centre de la page que vous avez sous les yeux, puis complétez les quelques informations demandées (pseudonyme, adresse électronique...) : vous pourrez alors venir immédiatement poster sur le forum.

Au plaisir de vous lire .

Actu et conseils Pêche

La pêche à la ligne est comme les mathématiques, en cela que l'on ne peut vraiment jamais l'apprendre
 
AccueilPortailFAQGalerieRechercherS'enregistrerMembresGroupesCalendrierConnexion

Partagez | 
 

 365 JOURS EN MER.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
KIM DU 22



Nombre de messages : 1300
Age : 66
Localisation : Saint- Brieuc
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: 365 JOURS EN MER.   Mer 14 Jan - 20:29

bonnesoirée

Bonsoir la Corse!

Chaque jour je vous mettrais, tout ce qu'il faut savoir sur la mer, les
ports, les îles, les phares, la météo, la navigation, la faune et la
flore, l'histoire maritime, les mythes et les légendes.

*AVANT-PROPOS.

Le tour de la mer... en 365 jours.

Où se trouve la plus petite île (3, 3 hectares) partagée entre deux états différents ?

Savez-vous que l'île de Pâques abrite une piste d'atterrissage de secours pour navettes spatiales ?

Qu'est-ce que le "pôle maritime d'inaccessibilité" ?

Pourquoi a t-on utilisé une plate-forme pétrolière pour lancer des satellites?

D'où viennent les mots "bâbord et tribord" ?

Comment reconnaître un vrai pirate de mer.

Passages remarquables, bateaux légendaires, termes de navigation, faune et flore sous-marines etc ..., tout au long de ces révélations de 365 jours en mer, je vous convie à découvrir la belle aventure de la mer.
Une fabuleuse croisière qui, jour après jour, fourmille d'anecdotes, de
surprises, de découvertes, autant de petits ruisseaux, qui en se
rejoignant font de grands océans de la mer.

Embarquement immédiat.

*Sites remarquables.

A l'aube du 1er Janvier 2000.

La République des Kiribati, anciennement connue sous le nom d'île Gilbert,
est composée de trois archipels principaux comprenant en tout trente-deux
atolls et une île isolée. Avec une superficie d'à peine 810 km2, c'est l'un des plus petits pays du monde. Par contre, la dispersion des atolls permet à cette république de revendiquer une zone maritime de 3 550 000 km2
Mais au cœur des Kiribati, à cheval sur l'équateur et la ligne de
changement de date du Pacifique se trouve une île particulière: c'est
l'île Caroline.
Celle-ci à la particularité d'être, mis à part les pôles, le point terrestre le plus proche de la ligne de changement de date.
Par conséquent, lors de l'entrée dans le troisième millénaire, ce sont ses
habitants qui les premiers, ont pu voir se lever le soleil à l'aube du 1er janvier 2000; Pour l'occasion, l'île à changée de nom: elle est devenue l'île du Millénaire.
Par malchance, son accès trop difficile et son isolement avaient fait déplacer la cérémonie sur l'île voisine, l'île Christmas Dommage.

*Termes techniques.

La barre à bord.

Vient du néerlandais bakboord: bak: et boord: ,le bord qu'on a dans le dos : en effet, avant d'être remplacée par une roue, le gouvernail se trouvait à tribord, afin que le barreur puisse manœuvrer de sa main la plus habile, généralement la droite.
Il tournait alors le dos au bord à gauche.
De la même manière, tribord vient du néerlandais stuurboord et signifie <<<.
Petite précision: si le capitaine vous dit que vous êtes un <<<, il ne faut pas vous vexer, cela signifie seulement que vous êtes un matelot qui fait partie de la bordée de bâbord.

*Lexique.

Qu'appelle-t-on "œuvres vives" d'un bateau ?

A- Les œuvres sociales des orphelins de la mer.
B- les mémoires du célèbre corsaire Surcouf.
C- la partie immergée du navire.
D- la partie émergée du navire.

Réponse : C.

Les œuvres vives d'un navire sont la partie immergée de la coque, par
opposition aux "œuvres mortes" qui représentent tout ce qui dépasse de
l'eau.
Ces parties sont considérées comme vives car elles font vivre le bateau, elles contribuent à sa bonne marche et sa pérennité, alors que les œuvres mortes n'ont pas d'utilité en termes stricts de navigation.

Perso

Pensez -vous que cela va vous intéresser pour en apprendre d'avantage chaque jour sur 365 Jours en mer.
Revenir en haut Aller en bas
KIM DU 22



Nombre de messages : 1300
Age : 66
Localisation : Saint- Brieuc
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: 365 JOURS EN MER.   Jeu 15 Jan - 11:48

Sujet: Re: 365 JOURS EN MER. Aujourd'hui à 9:20 Répondre en citant Editer/Supprimer ce message Supprimer ce message

Bonjour les gars Wink

Content que ça vous plaise.

*Navigation et signalisation.

DE L'ENFER AU PARADIS.

Les gardiens de phare français avaient un privilège sur les vivants: après avoir connu l'enfer, ils pouvaient visiter le purgatoire et connaître le paradis.
Ces appellations désignaient en réalité les phares qu'ils étaient chargés d'entretenir et de surveiller.
Commençant leur carrière dans les "enfers" phares isolés en mer, ils continuaient dans un "purgatoire", nom donné aux phares situés sur des îles, pour la terminer dans un "paradis", phare situé à terre.
Très isolé et exposé aux tempêtes fréquentes, le phare d'Ar-Men, situé sur la pointe de la Bretagne, a été surnommé l'"enfer des enfer".
Les gardiens de phare étaient courageux !

*Curiosité.

DES PYRAMIDES SUR UN ÎLES EN ESPAGNE.

Le petit village de Güîmar, situé sur la côte est de l'île de Ténérife, de l'archipel des îles Canaries en Espagne, abrite six pyramides à marches ressemblant beaucoup aux pyramides construites par les Mayas et les Aztèques, au Mexique.
Malgré de nombreuses hypothèses, la raison de leur édification reste mystérieuse.
Après avoir longtemps affirmé que les pyramides résultaient simplement de pierres entassées par les agriculteurs, les observateurs se sont rendus compte que les pierres de ces édifices ne provenaient pas des champs environnants, mais de pierres volcaniques.
On a également constaté que c'étaient des lieux privilégiés d'observation, en particulier lors du solstice d'été.
L'ethnologue Thor Heyerdahl, persuadé qu'il existe un lien entre ces pyramides et celles d'Amérique du Sud, y voit une preuve supplémentaire
confirmant sa thèse, suivant laquelle des peuples auraient traversé l'Atlantique bien avant Christophe Colombe.
Beaucoup de questions subsistent: qui les a construites, et dans quel but ?
Etaient-ce des observatoires astronomiques ?
Des lieux de culte de civilisation plus anciennes ?
Suivant la formule consacrée: le mystique reste entier !

*Loisir.

98 SECONDES D'AVANCE....
SUR 23 JOURS DE MER.

La route du Rhum est une course transatlantique en solitaire, qui se court de Saint-Malo à Pointe- à- Pitre- tous les quatre ans au mois de novembre.
L'initiative de la course revient au syndicat des producteurs de Rhum des Antilles, qui souhaitait valoriser la filière du rhum.
Pour parcourir les 3 150 miles du parcours, pas question de se tromper de route, les marins savent bien que le plus court chemin (l'orthodromie) n'est pas toujours le plus rapide...
Après une première nuit passée en Manche avant de passer Ouessant et son rail, puis le Golfe de Gascogne, il faut ensuite foncer vers Pointe-à-Pitre- en sachant que l'on peut rencontrer jusqu'au Açores, des vents contraires qu'il faut déjouer.

La route du Rhum est une course particulièrement difficile par le fait qu'elle se déroule en solitaire,sur un temps très long.
Grâce aux progrès considérables effectués dans la conception des bateaux, le temps de parcours a été divisé par trois entre la première et la dernière course de 2006;
Déjà, l'édition de 1978 avait réservé une surprise: le Canadien Mike Birch
avait gagné de justesse, avec 98 secondes d'avance, sur 23 jours en mer
Quelquefois,la victoire tient à un fil.

*Bateaux remarquables et de légende.

POUR VOIR LE NAVIRE, LEVEZ LA TÊTE.
Revenir en haut Aller en bas
CYRILUS



Nombre de messages : 5092
Age : 38
Localisation : Gard
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: 365 JOURS EN MER.   Jeu 15 Jan - 19:29

vraiment très passionnant !!

quel courage !! et faut etre vraiment caler niveau mer !!
car beaucoup de chose a gérer etc !!

merci kim

@+
Revenir en haut Aller en bas
http://traditions.peche.free.fr
KIM DU 22



Nombre de messages : 1300
Age : 66
Localisation : Saint- Brieuc
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: 365 JOURS EN MER.   Jeu 15 Jan - 19:34

suite:


*Bateaux remarquables et de légende.

POUR VOIR LE NAVIRE, LEVEZ LA TÊTE.

<< < :avec le Navire Argo, cela est vérifié.
Ne cherchez pas ce navire sur les flots car il flotte au-dessus de notre tête, dans l'hémisphère sud<<< est le nom d'une constellation cencée représenter de célèbre navire de la mythologie grecque qui permit à Jason et aux Argonautes de partir à la recherche de la Toison d'or.
De nos jours, Navire Argo n'a pas vraiment disparu du ciel, mais elle a été
scindée en plusieurs parties, formant chacune une contellation distincte.
Cette partie du ciel semble rendre hommage au monde marin, puisqu'on y trouve les constellations la Carène, les Voiles, la Poupe, ou bien le Mât.
Cet endroit du ciel indique peut-être l'emplacement du paradis des marins
disparus en mer.
Et pourquoi pas ?

PS: je vous avais bien dis, bien de surprises nous attendent au cours de ses 365 jour en mer .

à suivre: kim
Revenir en haut Aller en bas
Dumè
Admin


Nombre de messages : 17185
Age : 61
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 05/12/2005

MessageSujet: Re: 365 JOURS EN MER.   Jeu 15 Jan - 20:02

On attend la suite avec impatience, c'est passionnant

_________________
Bienvenue Invité .
Nous croyons regarder la nature et c'est la nature qui nous regarde et nous imprègne.
Revenir en haut Aller en bas
http://peche-en-corse.discutfree.com
CYRILUS



Nombre de messages : 5092
Age : 38
Localisation : Gard
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: 365 JOURS EN MER.   Jeu 15 Jan - 20:17

oui moi aussi !!

lol
Revenir en haut Aller en bas
http://traditions.peche.free.fr
KIM DU 22



Nombre de messages : 1300
Age : 66
Localisation : Saint- Brieuc
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: 365 JOURS EN MER.   Ven 16 Jan - 10:38

Bonjour la Corse !


SCELERATE/ LA MARINE N'EST PAS ÉPARGNÉE.

Pendant longtemps, les marins ont fait état de vagues monumentales qui sont apparues brutalement, comme des "murs d'eau".
Beaucoup de témoignages crédibles, de mesures océanographiques ont définitivement convaincu les scientifiques de l'existence de ce phénomène.
Ces vagues océaniques au profil particulièrement abrupt,
soudaines, et considérées comme très rares, sont qualifiées de "scélérates", une vague doit comporter une taille du creux à la crête de plus de 2,1 fois la hauteur significative des vagues.
Des vagues scélérates ont été observées dans toutes les océans du monde : une plate-forme pétrolière en mer du Nord a mesuré une vague de 25 m en 1995, comparable à celle de 27 m rencontrée par le paquebot Queen Elisabeth II.

Devant la pression exercée par u "mur d'eau" d'une telle hauteur, peu de navires peuvent résister. Heureusement, ces apparitions sont exceptionnelles.

Perso : j'en avais déjà entendu parles de ces fameuses vagues qui détruisaient les bateaux comme un fétu de paille.

*Marine de guerre.

Qu'est-ce- que les sous-mariniers appellent un "bateau noir" ?

A- Une image radar fantôme correspondant à une mauvaise réception.
B- Un navire ennemi en rapport au drapeau noir des pirates.
C- Un autre sous-marin.
D- Un navire en fin de vie (il va "mourir" dans l'eau.

Réponse : C.

Dans le langage des sous-mariniers un "bateau noir" (ou une bête noire) est le surnom donné aux sous-marins, du fait de la couleur de leur coque.

Les bâtiments de surface peints en gris, sont appelés "bateaux gris, à l'exception des bâtiments militaires de recherche scientifique, peints en blanc et surnommé "bateaux blancs".

*Littérature.

Le bateau ivre.

Comme je descendais des fleuves impassibles, je me suis sentis plus tiré par les haleurs:
Des Peaux- Rouges criards les avaient pris pour cibles.
Les ayant cloués nus aux poteaux.

J'étais insoucieux de tous les équipages.
Porteurs de blé flamands ou de cotons anglais.
Quand avec mes haleurs ont fini ces tapages.
Les fleuves m'ont laissés descendre où je voulais.

Dans les clapotements furieux des marées.
Moi, l'autre hiver, plus sourd que les cerveaux d'enfants.
Je courus ! Et les péninsules démarrées
N'ont plus subi tohu-bohu plus triomphants.

La tempête a béni mes éveils maritimes.
Plus léger qu'un bouchon j'ai dansé sur les flots.
Qu'on appelle rouleurs éternels de victimes.
Des nuits, sans regretter l'oeil niais des falots !

Plus douce qu'aux enfants la chair des pommes sûres;
L'eau verte pénétra ma coque de sapin.
Et des taches de vins et des vomissures.
Me lava, dispersant gouvernail et grappin.

Et dès lors, je me suis baigné dans le poême
De la mer infusé d'astres et lactescent.
Dévorant les azurs verts; où flottaison blème
Et ravie, un noyé pensif parfois descend:

J'ai vu des archipels sidéraux ! et des îles.
Dont les cieux délirants sont ouverts au vogueur
-Est-ce en ces nuits sans fond que tu dors et t'exiles.
Million d'oiseaux d'or,ô futur Vigueur ?

Mais, vrai, j'ai trop pleuré ! les Aubes sont navrantes
Toute lune est atroce et tout soleil amer:
L'âcre amour m'a gonflé de torpeurs enivrantes.
Ô que ma quille éclate ! Ô que j'aille à la mer !

Si je désire une eau d'Europe, c'est la flache
Noire et froide où vers le crépuscule embaumé.
Un enfant accroupi plein de tristesses, lâche
Un bateau frêle comme un papillon de mai.

Je ne puis plus, de vos langueurs, Ô lames,
Enlevez leur sillage aux porteurs de cotons.
Ni traverser l'orgueil des drapeaux et des flammes,
Ni nager sous les yeux horribles des pomtons

Je penses Phill que ce poême devrait t'intéresser

de M Arthur Rimbaud
1854- 1891.
Revenir en haut Aller en bas
maitredejeu



Nombre de messages : 7050
Age : 60
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: 365 JOURS EN MER.   Ven 16 Jan - 17:09

Je sens que l'on va être tous incollables sur la mer , merci Kim
Revenir en haut Aller en bas
KIM DU 22



Nombre de messages : 1300
Age : 66
Localisation : Saint- Brieuc
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: 365 JOURS EN MER.   Ven 16 Jan - 17:32

Bonjour Maîtrejeu.

voici ce poême dans son intégralité.


Le bateau ivre

Comme je descendais des Fleuves impassibles,
Je ne me sentis plus guidé par les haleurs :
Des Peaux-Rouges criards les avaient pris pour cibles,
Les ayant cloués nus aux poteaux de couleurs.

J'étais insoucieux de tous les équipages,
Porteur de blés flamands ou de cotons anglais.
Quand avec mes haleurs ont fini ces tapages,
Les Fleuves m'ont laissé descendre où je voulais.

Dans les clapotements furieux des marées,
Moi, l'autre hiver, plus sourd que les cerveaux d'enfants,
Je courus ! Et les Péninsules démarrées
N'ont pas subi tohu-bohus plus triomphants.

La tempête a béni mes éveils maritimes.
Plus léger qu'un bouchon j'ai dansé sur les flots
Qu'on appelle rouleurs éternels de victimes,
Dix nuits, sans regretter l'oeil niais des falots !

Plus douce qu'aux enfants la chair des pommes sures,
L'eau verte pénétra ma coque de sapin
Et des taches de vins bleus et des vomissures
Me lava, dispersant gouvernail et grappin.

Et dès lors, je me suis baigné dans le Poème
De la Mer, infusé d'astres, et lactescent,
Dévorant les azurs verts ; où, flottaison blême
Et ravie, un noyé pensif parfois descend ;

Où, teignant tout à coup les bleuités, délires
Et rhythmes lents sous les rutilements du jour,
Plus fortes que l'alcool, plus vastes que nos lyres,
Fermentent les rousseurs amères de l'amour !

Je sais les cieux crevant en éclairs, et les trombes
Et les ressacs et les courants : je sais le soir,
L'Aube exaltée ainsi qu'un peuple de colombes,
Et j'ai vu quelquefois ce que l'homme a cru voir !

J'ai vu le soleil bas, taché d'horreurs mystiques,
Illuminant de longs figements violets,
Pareils à des acteurs de drames très antiques
Les flots roulant au loin leurs frissons de volets !

J'ai rêvé la nuit verte aux neiges éblouies,
Baiser montant aux yeux des mers avec lenteurs,
La circulation des sèves inouïes,
Et l'éveil jaune et bleu des phosphores chanteurs !

J'ai suivi, des mois pleins, pareille aux vacheries
Hystériques, la houle à l'assaut des récifs,
Sans songer que les pieds lumineux des Maries
Pussent forcer le mufle aux Océans poussifs !

J'ai heurté, savez-vous, d'incroyables Florides
Mêlant aux fleurs des yeux de panthères à peaux
D'hommes ! Des arcs-en-ciel tendus comme des brides
Sous l'horizon des mers, à de glauques troupeaux !

J'ai vu fermenter les marais énormes, nasses
Où pourrit dans les joncs tout un Léviathan !
Des écroulements d'eaux au milieu des bonaces,
Et les lointains vers les gouffres cataractant !

Glaciers, soleils d'argent, flots nacreux, cieux de braises !
Échouages hideux au fond des golfes bruns
Où les serpents géants dévorés des punaises
Choient, des arbres tordus, avec de noirs parfums !

J'aurais voulu montrer aux enfants ces dorades
Du flot bleu, ces poissons d'or, ces poissons chantants.
- Des écumes de fleurs ont bercé mes dérades
Et d'ineffables vents m'ont ailé par instants.

Parfois, martyr lassé des pôles et des zones,
La mer dont le sanglot faisait mon roulis doux
Montait vers moi ses fleurs d'ombre aux ventouses jaunes
Et je restais, ainsi qu'une femme à genoux...

Presque île, ballottant sur mes bords les querelles
Et les fientes d'oiseaux clabaudeurs aux yeux blonds.
Et je voguais, lorsqu'à travers mes liens frêles
Des noyés descendaient dormir, à reculons !

Or moi, bateau perdu sous les cheveux des anses,
Jeté par l'ouragan dans l'éther sans oiseau,
Moi dont les Monitors et les voiliers des Hanses
N'auraient pas repêché la carcasse ivre d'eau ;

Libre, fumant, monté de brumes violettes,
Moi qui trouais le ciel rougeoyant comme un mur
Qui porte, confiture exquise aux bons poètes,
Des lichens de soleil et des morves d'azur ;

Qui courais, taché de lunules électriques,
Planche folle, escorté des hippocampes noirs,
Quand les juillets faisaient crouler à coups de triques
Les cieux ultramarins aux ardents entonnoirs ;

Moi qui tremblais, sentant geindre à cinquante lieues
Le rut des Béhémots et les Maelstroms épais,
Fileur éternel des immobilités bleues,
Je regrette l'Europe aux anciens parapets !

J'ai vu des archipels sidéraux ! et des îles
Dont les cieux délirants sont ouverts au vogueur :
- Est-ce en ces nuits sans fonds que tu dors et t'exiles,
Million d'oiseaux d'or, ô future Vigueur ?

Mais, vrai, j'ai trop pleuré ! Les Aubes sont navrantes.
Toute lune est atroce et tout soleil amer :
L'âcre amour m'a gonflé de torpeurs enivrantes.
Ô que ma quille éclate ! Ô que j'aille à la mer !

Si je désire une eau d'Europe, c'est la flache
Noire et froide où vers le crépuscule embaumé
Un enfant accroupi plein de tristesse, lâche
Un bateau frêle comme un papillon de mai.

Je ne puis plus, baigné de vos langueurs, ô lames,
Enlever leur sillage aux porteurs de cotons,
Ni traverser l'orgueil des drapeaux et des flammes,
Ni nager sous les yeux horribles des pontons.

voilà: Arthur Rimbaud !!
Revenir en haut Aller en bas
KIM DU 22



Nombre de messages : 1300
Age : 66
Localisation : Saint- Brieuc
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: 365 JOURS EN MER.   Sam 17 Jan - 11:47

Bonjour à vous :

Nous allons repartir en mer pour 365 jours miniville

*Le saviez-vous.

<<LA BANNETTE EST TOUTE CHAUDE<<

Dans les sous-marins, la bannette désigne la couchette du sous-marinier.
Dans ces bâtiments, où l'espace est très limité, on tient compte du fait qu'un homme ne dort que huit heures par jour.
Lorsqu'il
se réveille, un marin laisse sa couchette à son collègue qui, quand à
lui, vient de terminer son temps de travail... laissant la place encore
chaude !
Les marins utilisent l'expression <<faire bannette
chaude << pour dire qu'ils utilisent à tour de rôle les mêmes
couchettes.
Généralement, il y avait deux bannettes pour trois hommes à bord, disposées sur trois niveaux.
Un<<rat de bannette<< est un marin qui passe tout son temps dans sa couchette.
Finalement, heureusement qu'il y a plus d'hommes que de lits disponibles à
bord, cela veut dire que tout le monde ne dort pas en même temps.
Dans un sous-marin, c'est quand même mieux.

*Lexique.

EXTRAIT DU DICTIONNAIRE MARIN.

(petit dictionnaire de termes employés par les marins, traduits dans la langue de Molière.
Egalement appelé dictionnaire marin-français)

<<Gaillard d'avant<<:

Le gaillard constitue la partie surélevée d'un navire.
C'est
de là que sont manoeuvrées les voiles de l'avant, qui dépendent du mât
de beaupré, situé de manière oblique à l'avant du navire.
Les voiles manoeuvrées depuis le gaillard d'avant sont les focs, mais aussi
la civadière et le contre civadière, directement enverguées sur le mât de beaupré.

<<Gaillard d'arrière<<également appeléé "dunette", il est d'une importance capitale.
C'est le lieu réservé aux officiers leur permettant d'embrasser du regard tout le bâtiment, afin d'exercer le commandement.
La dunette, surélevée par rapport au pont principal offre une vue d'ensemble sur le navire.
Aucun matelot n'a le droit d'accéder à la dunette sans l'ordre d'un officier, sauf si son service l'amène à s'y trouver.
On désignait par l'expression "franc-tillac" un navire dont le pont était au même niveau sur toute la longueur du bâtiment.

.Dans
le vocabulaire usuel des marins, les définitions changent légèrement:
le gaillard d'avant, c'est << un bon gars qui surveille ce qui ce
passe à l'avant du bateau pendant les manoeuvres ou la croisière<<
La dunette, c'est << le petit tas de sable récolté par les mousses en balayant le pont du navire<<.
Quant au gaillard d'arrière, c'est le <<bon gars qui surveille l'arrière quand le patron fait un créneau dans le port.


*Sécurité en mer.

DES PIRATES, SURTOUT EN MER.

Le capitaine Crochet, célèbre depuis Peter Pan, n'a pas fini de hanter notre
imaginaire, mais aujourd'hui, la piraterie existe toujours, dans le monde réel.
Certaines
mers du globe sont plus que jamais exposées aux risques d'attaques, et
les marins qui y circulent sont conscients des risques de pillage ou de
détournements de leur navire et de leur cargaison.
On estime que 95% du volume des marchandises du commerce mondial transite par bateau.
Cela fait de véritables richesses.
Au contraire des corsaires, les pirates agissaient pour leur propre compte.
Quand on était attaqué, on ne faisait pas toujours la différence.
Par
glissement sémantique, un pirate informatique désigne un individu
s'adonnant à des détournements de fonds effectués par Internet.

Voilà pour aujourd'hui.

kim
Revenir en haut Aller en bas
KIM DU 22



Nombre de messages : 1300
Age : 66
Localisation : Saint- Brieuc
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: 365 JOURS EN MER.   Dim 18 Jan - 11:48

Bonjour à vous :at'al'heure:

Et c'est repartit pour un tour.

*Mythes et légendes.

Pourquoi baptise-t-on un navire avec du champagne.

A-Car le champagne est la boisson préférée des marins.
B-Suivant la tradition, c'est pour s'attirer les faveurs des divinités.
C-Dans l'antiquité, on frappait la coque pour éprouver la solidité du bateau.
D- On offre le champagne au bateau, pour fêter l'événement avec lui.

Réponse : B.

Suivant la légende, au temps des Grecs de l'antiquité, du vin a été versé
pour demander la protection des dieux lors du départ des Argonautes.
Certaines sources prétendent, d'autre part, que les Vikings avaient l'habitude de
répandre du sang humains sur les bateaux nouvellement construits.
Et plus tard, on a préféré le vin plutôt que le sang des sacrifices.
Le point commun de ces traditions est qu'elles indiquent que tous bateaux
devant affronter l'océan doit s'attirer les bonnes grâces des divinités.
Même de nos jours, la tradition perdue: un bateau doit être baptisé avant
son départ en mer sinon il devra essuyer des tempêtes, se confronter à des monstres marins, des avaries, etc. Voiliers, paquebots, sous-marins, pas de distinction, tout navire doit être baptisé.

Aujourd'hui, on lance vigoureusement une bouteille de champagne contre la coque.
Si la bouteille ne casse pas du premier coup, c'est un très mauvais présage
pour le bateau.
Ne le dites pas: la bouteille est légèrement sciée manière à ce qu'elle casse plus facilement.
Et plus le bruit de l'explosion de la bouteille est violent, meilleur c'est !
Le bruit fait fuir les démons de la mer, on le sait. :at'al'heure:

*Industrie navale.

Pour aller dans l'espace:
Partez de la mer.

.Une plate-forme pétrolière est une construction marine fixe ou flottante qui sert à exploiter un gisement pétrolier.
Elle comprend tous les dispositifs nécessaires pour le forage et l'extraction du pétrole.
Cependant, certaines plates-formes permettent également de transformer le pétrole
extrait: séparation du gaz et du pétrole, séparation de l'eau etc.
Généralement, on effectue le plus simple traitement du pétrole pour le rendre
facilement transportable jusqu'à la côte, où se trouve une usine de raffinage plus développée.

Les fusées doivent toujours être lancées près de l'équateur, pour profiter de la vitesse de rotation de la Terre.
L'Italie, qui est assez loin de l'équateur a utilisée une ancienne plate-forme
pétrolière, située près du Kenya.
Entre 1964 et 1988, date de son arrêt de fonctionnement, la base de lancement
flottante italo-américaine. San Marco a procédé au lancement de 27 fusées.

*Littérature.

L'albatros.

Souvent pour s'amuser, les hommes d'équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.

A peine les ont-ils déposés sur les planches.
Que ces rois de l'azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avions traîner à côté d'eux.

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !
Lui, naguère si beau, qu'il est comique et laid !
L'un agace son bec avec un brûle-gueule,
L'autre mime, en boitant, l'infirme qui volait !

Le poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l'archer;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêche de marcher.

Charles- Baudelaire
1821-1867)
Revenir en haut Aller en bas
L'anguille



Nombre de messages : 7262
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: 365 JOURS EN MER.   Dim 18 Jan - 11:55

Très beaux tous ces poèmes
Revenir en haut Aller en bas
KIM DU 22



Nombre de messages : 1300
Age : 66
Localisation : Saint- Brieuc
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: 365 JOURS EN MER.   Dim 18 Jan - 15:12

bon jour

Bonjour l'anguille.

En voici un autre que j'aime tout particulièrement.

POEMES SUR LA MER ET LES MARINS



25. Oceano Nox (Victor Hugo)


Oh ! combien de marins, combien de capitaines
Qui sont partis joyeux pour des courses lointaines,
Dans ce morne horizon se sont évanouis ?
Combien ont disparu, dure et triste fortune ?
Dans une mer sans fond, par une nuit sans lune,
Sous l'aveugle océan à jamais enfoui ?

Combien de patrons morts avec leurs équipages ?
L'ouragan de leur vie a pris toutes les pages
Et d'un souffle il a tout dispersé sur les flots !
Nul ne saura leur fin dans l'abîme plongée,
Chaque vague en passant d'un butin s'est chargée ;
L'une a saisi l'esquif, l'autre les matelots !

Nul ne sait votre sort, pauvres têtes perdues !
Vous roulez à travers les sombres étendues,
Heurtant de vos fronts morts des écueils inconnus
Oh ! que de vieux parents qui n'avaient plus qu'un rêve,
Sont morts en attendant tous les jours sur la grève
Ceux qui ne sont pas revenus !

On demande " Où sont-ils ? Sont-ils rois dans quelque île ?
Nous ont' ils délaissés pour un bord plus fertile ? "
Puis, votre souvenir même est enseveli.
Le corps se perd dans l'eau, le nom dans la mémoire.
Le temps qui sur toute ombre en verse une plus noire,
Sur le sombre océan jette le sombre oubli

On s'entretient de vous parfois dans les veillées,
Maint joyeux cercle, assis sur les ancres rouillées,
Mêle encore quelque temps vos noms d'ombre couverts,
Aux rires, aux refrains, aux récits d'aventures,
Aux baisers qu'on dérobe à vos belles futures
Tandis que vous dormez dans les goémons verts !

Bientôt des yeux de tous votre ombre est disparue.
L'un n'a-t-il pas sa barque et l'autre sa charrue ?
Seules, durant ces nuits où l'orage est vainqueur,
Vos veuves aux fronts blancs, lasses de vous attendre,
Parlent encore de vous en remuant la cendre
De leur foyer et de leur coeur !

Et quand la tombe enfin a fermé leur paupière,
Rien ne sait plus vos noms, pas même une humble pierre
Dans l'étroit cimetière où l'écho nous répond,
Pas même un saule vert qui s'effeuille à l'automne,
Pas même la chanson naïve et monotone
Que chante un mendiant à l'angle d'un vieux pont !

Où sont-ils, les marins sombrés dans les nuits noires ?
O flots ! que vous savez de lugubres histoires !
Flots profonds redoutés des mères à genoux !
Vous vous les racontez en montant les marées,
Et c'est ce qui vous fait ces voix désespérées
Que vous avez le soir, quand vous venez vers nous...


kim.
Revenir en haut Aller en bas
Dumè
Admin


Nombre de messages : 17185
Age : 61
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 05/12/2005

MessageSujet: Re: 365 JOURS EN MER.   Dim 18 Jan - 19:49

Pas de problème , ce sont en plus des textes qui rendent hommage à l'environnement

_________________
Bienvenue Invité .
Nous croyons regarder la nature et c'est la nature qui nous regarde et nous imprègne.
Revenir en haut Aller en bas
http://peche-en-corse.discutfree.com
KIM DU 22



Nombre de messages : 1300
Age : 66
Localisation : Saint- Brieuc
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: 365 JOURS EN MER.   Lun 19 Jan - 13:05

Bonjour la Corse !

Bonjour à vous.

Un marin qui à un compas dans l'œil

Cela ne signifie pas qu'il a une pointe de compas dans l'œil mais qu'il est capable d'apprécier correctement les distances.En navigation, c'est assez utile.
Le compas des marins, c'est la boussole des randonneurs. C'est grâce à cet instrument, qui permet de ne pas perdre le Nord magnétique, que les grandes explorations ont été rendues possibles.

Le compas est un des principaux instruments de navigation car il donne une référence de direction par rapport au Nord (magnétique) et permet la mesure d'angles, qui vont par convention de 0 ° (nord) à 359 0 °) dans le sens des aiguilles d'une montre (sens rétrograde).
Autrefois, on avait remarqué que le fer et l'acier présents dans sa structure et dans les équipements du bateau influençaient les observations.
Il fallait vraiment avoir le compas dans l'œil.

*Géographie.

LE CONFLIT DES ÎLES Réglé GRÂCE A JEAN-PAUL II

Lennox, Nueva et Picton sont trois petites îles situées à l'extrême pointe de l'Amérique du Sud.
Cet emplacement stratégique, au débouché du canal Beagles, leur offre un espace maritime, et donc de possibles revendications sur L'antarctique dont elles sont les propriétés sud-américaines les plus proches.Ces eaux territoriales disposent aussi de réserves pétrolières...

En 1978 éclata une dispute territoriale entre l'Argentine et le Chili à propos de ces îles, qui faillit provoquer une guerre entre les deux pays pour savoir à qui appartenaient ces îles. Cet affrontement a été nommé
Après avis, sans succès, soumis la dispute à l'arbitrage de la reine
Elisabeth II,les deux pays acceptèrent l'arbitrage du pape Jean-Paul II.
Le 23 janvier 1984, l'Argentine et le Chili signent le Tratado de Paz y Amistad (traité de paix et d'amitié au Vatican, qui attribua les îles au Chili mais une grande partie des droits maritimes à l'Argentine.
Revenir en haut Aller en bas
KIM DU 22



Nombre de messages : 1300
Age : 66
Localisation : Saint- Brieuc
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: 365 JOURS EN MER.   Mar 20 Jan - 10:53

Bonjour à vous :


*Météo.

COUP DE VENT, FORCE 5.

En 1805, alors qu'il était responsable d'un navire de guerre, l'amiral Sir Francis Beaufort, de la Royale Navy, eut l'idée d'attribuer des chiffres aux degrés de l'échelle des vents, afin que les marins puissent avoir une référence commune.

Partant de 0 (mer d'huile), son échelle comporte 12 degrés (mer énorme, vagues de 14 mètres).

Officiellement utilisée par la Marine britannique dès 1834, ele est toujours en usage de nos jours.

Si vous entendez la météo annoncer un vent de force 5 ou plus c'est que la mer est agitée.

Tenez vous bien !



L'HOMME ET LA MER.

Homme libre, toujours, tu chériras à la mer !
La mer est ton miroir;
tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame,
Et ton esprit n'est pas un gouffre moins amer;

Tu te plais à plonger au sein de ton image;
Tu l'embrasses des yeux et des bras, et ton coeur
Se distrait quelquefois de sa propre rumeur
Au bruit de cette plaine indomptable et sauvage

Vous êtes tous les deux ténébreux et discret:
Homme, nul n'a sondé le fond de tes abîmes,
Ô mer, nul ne connaît tes richesses intimes,
Tant que vous êtes jaloux de garder vos secrets !

Et ce pendant voilà, des sièles innombrables
Que vous vous combattez sans pitié ni remord.
Tellement vous aimez le carnage et la mort,
Ô lutteurs éternels, ô frères implacables !

Charles Baudelaire
1821 - 1867
Revenir en haut Aller en bas
CYRILUS



Nombre de messages : 5092
Age : 38
Localisation : Gard
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: 365 JOURS EN MER.   Mar 20 Jan - 12:48

de la poésie !! trop beau ces textes !!

merci kim

@+
Revenir en haut Aller en bas
http://traditions.peche.free.fr
KIM DU 22



Nombre de messages : 1300
Age : 66
Localisation : Saint- Brieuc
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: 365 JOURS EN MER.   Mer 21 Jan - 10:31

Salut la Corse !

Mercredi le 21 janvier

Bonjour :at'al'heure:

*Grandes catastrophes.

QUATRE PETITES TORPILLES EN MER BALTIQUE.

Le paquebot Wilhelm Gustoff était un grand vaisseau de croisière et faisait la fierté de l'Allemagne nazie. Le matin du 30 janvier 1945, le paquebot se dirige vers Hambourg, encore libre de toute occupation. Bien que la liste officielle fasse état de 7 900 personnes à bord (soldats et réfugiés civils), le chiffre réel dépassait les 10 000 personnes.

Dans la mer Baltique gelée.

Un sous-marin russe S13 repère cette proie inespérée et tire quatre torpilles.
En moins d'une heure, par une température extérieure de - 15 °C, l'orgueilleux paquebot coule. Seul, 99% rescapés furent recueillis par des navires accourus à la rescousse.
Cette catastrophe, pendant longtemps restée quasi-ignorée, serait l'une des plus grandes catastrophes maritimes de tous les temps.

Dans un roman En Crabe (2002), l'écrivain Günter Grass s'est inspiré de ce drame pour traiter du problème de la mémoire collective et de responsabilités transgénérationelles.

*Navigation et signalisation.


QUELLE EST LA SIGNIFICATION DU DRAPEAU <<JOLLY ROGER<<QUELQUE FOIS PLANTE EN HAUT DES MÂTS ?

A-Cela veut dire<<, Gelée rouge<, équivalent à<< purée de pois <<, mauvais temps.
B- C'est le drapeau des pirates.
C-C'est le drapeau des bâtiments de la police maritime.
D- C'est un pavillon de complaisance.

Répons: B.

<<Jolly Roger<< est le nom du drapeau noir représentant une tête de mort entrecroisée de deux tibias.
Son utilisation est signalée pour la première fois vers 1700 par un navire anglais attaqué au large de Cuba.

L'origine
du nom est inconnue et très contestéé, mais l'expression Jolly Roger
serait apparue en 1724 dans le livre Histoire Générale des Pirates.
Les
capitaines de vaisseau avaient parfois deux pavillons: l'un noir ou
blanc pour intimer au bateau arraisonné l'ordre de se rendre sans
combat, le second rouge, signifiait < pas de quartier< et mort
assurée pour l'équipage du bateau abordé.

De nos jours, on a peu de chance de croiser le Jolly Roger.
Pas si sûr: une escadrille d'avions de combats F6F Hellcat et F-14B Tomcat
portent aujourd'hui le drapeau sur leur dérive.
Et
en avril 2003, le sous-marin HMS Turbulent de la Royal Navy, est revenu
à Plymouth, après avoir lancé ses missiles de croisière, en abordant
fièrement la tête de mort et les tibias croisés.

kim
Revenir en haut Aller en bas
CYRILUS



Nombre de messages : 5092
Age : 38
Localisation : Gard
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: 365 JOURS EN MER.   Mer 21 Jan - 19:23

bien joué kim

dumé faut enlever le code !! lol
Revenir en haut Aller en bas
http://traditions.peche.free.fr
L'anguille



Nombre de messages : 7262
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: 365 JOURS EN MER.   Mer 21 Jan - 21:56

Merci kim pour cette foule d'infos
Revenir en haut Aller en bas
KIM DU 22



Nombre de messages : 1300
Age : 66
Localisation : Saint- Brieuc
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: 365 JOURS EN MER.   Jeu 22 Jan - 11:28

Bonjour la Corse.

De rien l'anguille, comme disait le grand J.Gabin, les aiguilles tournent, j'ai 60 piges, et j'en apprend toujours bye
Revenir en haut Aller en bas
KIM DU 22



Nombre de messages : 1300
Age : 66
Localisation : Saint- Brieuc
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: 365 JOURS EN MER.   Jeu 22 Jan - 12:01

Bonjour à vous

*Ecologie.

LE 6e CONTINENT SE TROUVE DANS LE PACIFIQUE.


Grand comme la France, il n'apparaît sur aucune photo satellite
Les scientifiques parlent d'un nouveau continent ?

De quoi s'agit-il ?

D'une plaque de détritus, une zone de déchets transportées par des courants concentriques, et accumulées depuis plusieurs décennies à cause de l'absence de vent.
Sa zone centrale, appelée Trash Vortex, ferait plusieurs millions de tonnes: ces débris de plastique restent piégés dans un même secteur de 500 000 km2 repéré en Hawaï et la Californie.
Les estimations annoncent six kilos de plastique pour un seul kilo de planctons.
A cause des vagues, du sel et des chocs, le plastique s'est morcelé en
minuscules morceaux, qui voguent entre la surface et plusieurs mètres
de profondeur.

L'impact sur la faune marine est dramatique.
Ces déchets, ingérés par les oiseaux ou animaux marins, causent bon nombre d'intoxications et d'empoisonnements.
Bien entendu, comme le nettoyage de la zone est une opération très coûteuse, aucun pays ne veut en assumer la responsabilité.

kim


*Curiosité.

EN FACE, C'EST DEMAIN !

Les îles Diomède sont deux îles rocheuses situées au milieu du détroit de Béring, entre la Sibérie et l'Alaska.
A l'est, la petite Diomède, rattachée à l'Alaska, appartient aux États-Unis, et à l'Ouest, à seulement 3 kilomètres de là
La grande Diomède appartient à la Russie, dont elle est le point le plus oriental.
Ce qui est insolite, c'est que la ligne de changement de date passe
exactement entre les deux îles, à 1, 5 km de chacune d'elle, à portée
de vue.
De cette manière, on peut de l'Alaska, (petite Diomède) regardez< en Russie (grande Diomède).

Le premier Européen à avoir atteint les îles fut le navigateur russe d'origine danoise Vitus Béring, le 16 août 1728.
Traversé par lui en 1741, la mer qui porte désormais son nom sépare l'Asie de l'Amérique, et fait communiquer l'océan Pacifique avec l'océan Artique.
Lors de la vente de l'Alaska aux États-Unis par la Russie impériale le 30 mars 1867, le traité utilisa les îles pour établir la frontière entre les deux pays.
Pendant la guerre froide,l'espace entre les deux îles, qui constituait la frontière américano-soviétique, fut qualifié de
<.

kim
Revenir en haut Aller en bas
KIM DU 22



Nombre de messages : 1300
Age : 66
Localisation : Saint- Brieuc
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: 365 JOURS EN MER.   Jeu 22 Jan - 15:11

Voici, un aperçu sur le le 6e continent se trouvant dans le pacifique.
Revenir en haut Aller en bas
KIM DU 22



Nombre de messages : 1300
Age : 66
Localisation : Saint- Brieuc
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: 365 JOURS EN MER.   Ven 23 Jan - 11:11




Bonjour à vous.

*Le Mont-Saint- Michel.

*A LA VITESSE D'UN CHEVAL CANADIEN AU GALOP.

Depuis l'antiquité, les marées, cette << respiration de l'océan<<, n'ont cesser
de fasciner les hommes.
Le coefficient des marées (la différence de hauteur d'eau entre le
niveau de la pleine mer et celui de la basse mer), qui résulte d'un
effet d'attraction gravitationnelle de la Lune et du Soleil sur les
océans, est extrêmement variable d'un littoral à un autre.
C'est au Mont-Saint-Michel qu'ont lieu les plus spectaculaires marées d'Europe:sur l'étendue de la baie, la mer se retire et revient à grande vitesse,pour un marnage de 13 mètres environ.

--L'expression consacrée est<< qu'elle avance à la vitesse d'un cheval au galop<<.
Mais n' en déplaise à nos amis bretons, pour observer les plus grands
marnages, il faut se rendre au Canada, dans la baie de Fundy ou Ingava.
Les valeurs record de 16 mètres, voire 17 mètres ont été enregistrées.
A terre, saviez-vous que lorsqu'un marin dit à quelqu'un qu'
la marée<<, cela veut dire qu'il supporte bien les boissons
alcoolisées.

PS: un site à visiter, et croyez moi vous ne serez pas déçus de votre séjour entre la Bretagne et la Normandie)

kim


*Lexique.

EXTRAIT DU DICTIONNAIRE MARIN.

(petit dictionnaire de terme employés par les marins, traduits dans la langue de Molière. Egalement appelé dictionnaire marin-français.

*Mille sabords<<: Juron favori du marin.
*Mille millions de mille sabords<<, juron favori du cpt (capitaine Haddock,
également surnommé <<; Son prénom, quant à lui, n'est pas une injure: c'est Archibald.

Le sabord désigne une ouverture dans le flanc du navire, qui servait à faire
passer les fûts de canons, les avirons. Saborder un navire<<, c'est percer un navire sous sa ligne de flottaison pour le couler.

Mont-Saint-Michel<< sujet de discorde, qui n'est pas près d'être résolu. Sorte d'Alsace-Lorraine<< des Bretons et des Normands.

<<< sol du bateau où les gens (sauf les marins, bien entendu) peuvent se promener. Trop souvent encombré de boots sur les voiliers, de poissons sur les chalutiers ou de filles en maillots de bain sur les yachts.
L'espace entre deux ponts forment l'entrepont.

<<Port<<< :parking.
Pour les manœuvres, c'est facile: Bâbord, c'est à gauche quand on va tout droit !

voilà pour aujourd'hui .

kim
Revenir en haut Aller en bas
CYRILUS



Nombre de messages : 5092
Age : 38
Localisation : Gard
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: 365 JOURS EN MER.   Sam 24 Jan - 19:24

ça fait penser a tintin !!

excellent !!

@+
Revenir en haut Aller en bas
http://traditions.peche.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 365 JOURS EN MER.   Aujourd'hui à 13:43

Revenir en haut Aller en bas
 
365 JOURS EN MER.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 11Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» 102 silures Camarguais en 10 jours
» Photo rigolote -1 tout les jours
» la chanson des beaux jours d ete en terrasse
» Session 3 jours au domaine du Gran Rieu [vos avis sur ma stratégie]
» 3 jours de trial en hautes Vosges.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Actu et conseils Pêche :: Le milieu marin. :: Dangers-
Sauter vers: