Actu et conseils Pêche
N'hésitez plus ! L'inscription est anonyme, immédiate et gratuite.

Elle vous permettra de prendre part, vous aussi, aux échanges qui se déroulent sur "Actu et Conseil Pêche".

Vous souhaitez prendre la parole, faire part de vos expériences, donner votre avis, dialoguer avec d'autres passionnés , partager vos informations ?

Alors cliquez sur l'icône "S'enregistrer", en bas au centre de la page que vous avez sous les yeux, puis complétez les quelques informations demandées (pseudonyme, adresse électronique...) : vous pourrez alors venir immédiatement poster sur le forum.

Au plaisir de vous lire .

Actu et conseils Pêche

La pêche à la ligne est comme les mathématiques, en cela que l'on ne peut vraiment jamais l'apprendre
 
AccueilPortailFAQGalerieRechercherS'enregistrerMembresGroupesCalendrierConnexion

Partagez | 
 

 Principaux Vers Marins Utilisés Sur Les Côtes Méditerranéenn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'anguille



Nombre de messages : 7262
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Principaux Vers Marins Utilisés Sur Les Côtes Méditerranéenn   Mer 21 Mai - 15:02

Néréide de vase
Autres appellations : néréide de vase, escavène, gravette, demi-dure, mille-pattes,
Nom scientifique : Nereis diversicolor

Origine : France, import
Description : petit ver (5 à 10cm) de couleur rouge brun.
Utilisation : esche idéale pour les poissons de roche
Eschage conseillé : petit tronçon enfilé sur l'hameçon
ver économique mais peu sélectif, facile à récolter sur fonds sablo-vaseux en zone estuaire

Saltarelle
Nom scientifique: Perinereis cultrifera

Origine: import (récolte dans la région de Venise)
Description : petit ver (4 à 8cm) semi-cylindrique de couleur rouge brun
Utilisation : poissons de roche, sparidés et mulets
Eschage : ver enfilé sur l'hameçon ou grappe de vers piqués par la tête
Esche vivace mais peu sélective

Gravette blanche
Autre appellation : Néréide blanche, néréide de sable, chatte, carplue blanche
Nom scientifique : Nephtys sp.

Origine : Océan Atlantique, Manche & Mer du Nord
Description : Ver plat annelé de longueur moyenne (10 à 20cm)
Utilisation : appât polyvalent pour les pêches à la calée, surfcasting et flotteur
Eschage : ver entier enfilé à l'aiguille ou piqué par la tête, tronçons pour les poissons de roche
esche très vivace

Ver coréen
Autres appellations : Dure de Corée, Dure d’Asie, Gravette dure
Nom scientifique : Paranereis acrata

Origine : Import (Corée & Chine)
Description : ver plat annelé de couleur verte
Utilisation : intéresse toutes espèces de poissons en surf, sars et loups au flotteur et toc dans l'écume
Eschage : enfilé entier à l'aiguille ou en grappe (beaucoup plus efficace parce que très remuant)
appât résistant mais non sélectif, idéal pour les pêches estivales des loups lors des remontées de vers dans les canaux, supporte bien les changements de température

Jumbo
Autre appellations : Néréide de vase verte, Néréide géante, coréen
Nom scientifique : Paranereis acrata

Origine : Import (Asie du sud-est)
Description : gros ver plat annelé de couleur verte
Utilisation : intéresse toutes espèces de poissons en surf
le jumbo est simplement un ver coréen de grande taille, supporte bien les changements de température

Mouron
Autres appellations : Mourre dur, Mouré dur, Pistiche, Néréide de roche, gravette de roche , nerveux , grande pelouse
Nom scientifique : Marphysa sanguínea

Origine : France (Bordeaux), Import (Espagne, Portugal, Italie)
Description : ver de taille moyenne (8 à 20cm) dont la couleur peut varier du rouge au marron. Ses puissants crochets lui permettent parfois de mordre le pécheur
Utilisation : esche polyvalente redoutable sur les sparidés (sars, dorades, pageots…), très efficace également pour les poissons de roche
Eschage conseillé : pour les beaux sparidés, à locher en entier la tête en bas grâce à une aiguille. Pour les poissons de roche, petits tronçons
plusieurs tailles disponibles

Mouron de Chine

Origine : Import (Asie)
Description : ver de petite taille (8 à 12cm) de couleur rouge brun. Ses puissants crochets lui permettent parfois de mordre le pécheur
Utilisation : esche polyvalente sur les sparidés (sars, dorades, pageots…), et les poissons de roche
Eschage conseillé : pour les beaux sparidés, à locher en entier la tête en bas grâce à une aiguille. Pour les poissons de roche, petits tronçons
Moins sélectif que le gros mouron bordelais

Ver de chalut
Nom scientifique : Halla parthenopeida ?

Origine : Côte méditerranéenne (récolte)
Description : gros ver marron orangé de grande taille (jusqu’à 60cm) qui sécrète un mucus gluant de couleur violette qui tâche les doigts
Utilisation : appât « haut de gamme » pour les gros poissons notamment pour le loup
Eschage conseillé : tronçon de 4 à 5cm loché sur l’hameçon
récolte difficile, prix élevé (15 à 20euros pièce), peut être conservé vivant si entamé par la queue, congélation possible

Ver de Rimini
Autres appellations : ver de chalut italien
Nom scientifique : Eunice aphroditois ou Nereis gigas ???

Origine : Import (récolte en Italie)
Description : gros ver marron de grande taille (jusqu’à 3m)
Utilisation : esche de choix pour les gros sparidés
Eschage conseillé : tronçon de 4 à 5cm loché sur l’hameçon
ver "phosphorescent", prix élevé, approvisionnement difficile

Ver américain
Nom scientifique : Glycera dibranchiata

Origine : Import (élevage aux USA & Canada)
Description: gros ver sanguin (5 à 20cm) lisse et rouge, capable de mordre le pêcheur
Utilisation : très efficace sur la plupart les sparidés
Eschage : ver enfilé entier à l'aide d'une fine aiguille
appât polyvalent disponible toute l'année

Bibi européen
Autres appellations : bibi de sète, siponcle, maie, ver gris, tite
Nom scientifique : Sipunculus nudus

Origine : France (récolte: Etang de Thau), Import (Espagne, Portugal)
Description : gros ver gris rose au corps cylindrique long de 5 à 15cm, peau epaisse
Utilisation : appât haut de gamme pour les sparidés
Eschage :ver entier délicatement enfilé à l'aiguille ou ver retourné (intérieur "phosphorescent")
esche sélective résistante aux attaques des crabes et petits poissons, prix élevé: 0,5 à 2euros pièce selon la taille

Bibi asiatique
Autres appellations : siponcle, ver gris, tite, fusible
Nom scientifique : Sipunculus sp.

Origine : Import (Asie)
Description : gros ver gris rose au corps cylindrique long de 5 à 10cm, peau epaisse
Utilisation : appât haut de gamme pour les sparidés
Eschage :ver entier délicatement enfilé à l'aiguille ou ver retourné (intérieur "phosphorescent")
ce ver d'importation subit un "traitement particulier" Certains pêcheurs martégals colorent leurs bibis avec du mercurochrome.

Ver à tube
Nom scientifique : Diopatra neapolitana

Origine : Récolte (Méditerrannée, Océan Atlantique)
Description : Ver coriace de longueur moyenne (10 à 20cm) qui vit abrité dans un tube de sécrétions
Utilisation : appât très efficace en surfcasting sur toutes espèces
Eschage : tronçon ou ver enfilé entier à l'aiguille
relativement rare en Méditerranée

Arénicole
Autres appellations : Ver noir, Minicole, ver de côte, chique, bozou
Nom scientifique : Arenícola marina

Origine : récolte (Atlantique, Manche, rare en Méditerranée)
Description : ver annelé long de 10 à 20 cm
Utilisation : Sars et autres sparidés en surfcasting
Eschage conseillé : Ver entier enfilé à l'aiguille
Relativement rare et peu employé en Méditerranée

Ophélie
Autres appellations : ver bleu, ver de lune
Nom scientifique : Ophelia neglecta

Origine: Récolte (Languedoc-Roussillon, Landes)
Description : petit ver (maxi 5cm) corps cylindrique de couleur grenat et bleu
Utilisation : marbrés et soles (très bon pour les pêches nocturnes)
Eschage conseillé : grappe de 6 à 8 vers piqués par la queue et ligotés avec du fil élastique sur hameçon fin de fer
Récolte facile (sans se mouiller), esche fragile

Bonbon
Nom scientifique : Dasybranchus sp.

Origine : récolte en Méditérranée
Description : long ver annelé (10 à 25cm) au corps cylindrique de couleur rose brun
Utilisation : Très efficace sur tous les sparidés
Eschage conseillé : Vers entier ou demi-ver enfilé à l'aiguille
Remarques: esche assez fragile, conservation délicate, uniquement quelques points de vente autour de Marseille

Cordelle
Autre appellations : Ver de sable, ver de digue, ver miracle
Nom scientifique : Lumbrinereis sp.

Origine : Récolte (Cote méditerranéenne)
Description: long ver fin au corps cylindrique de couleur brun rosé
Utilisation : appât « haut de gamme » pour la pêche des Sparidés sur les plages notamment pour le marbré
Eschages conseillés : un ou plusieurs vers enfilés grâce une aiguille très fine ou pour le vers de sable ou grappe de 4 à 5 vers piqués à l'hameçon et ligaturée au fil élastique (pays basque)
Esche fragile et peu sélective, conservation délicate

Cordelle de Naples
Autres appellations : ver de sable de Naples, Napolitain, cordelle italienne

Origine : import (récolte dans la région napolitaine)
Utilisation : appât « haut de gamme » pour la pêche des Sparidés sur les plages notamment pour le marbré
Eschages conseillés : un ou plusieurs vers enfilés grâce une aiguille très fine
Esche fragile et peu sélective, conservation délicate, approvisionnement difficile

Supercordelle

Description : gros ver rose de grande taille
Utilisation : sparidés plage
Eschage conseillé : tronçons à locher à l'aiguille
bonne tenue à l'hameçon, conservation à température ambiante, disponibilité saisonnière

Mouron de sable
Autres appellations : Sabloon

Description : long ver (10 à 30cm) cylindrique de couleur rouge rosé.
Utilisation : très bon pour les sparidés en plage
Eschage conseillé : tronçon enfilé à l'aiguille.
esche relativement fragile et sélective, disponibilité irrégulière, prix élevé

Rag
Autres appellations : Ragworm, Dure d’Europe, Néréide de Hollande, Grande Gravette
Nom scientifique : Nereis virens

Origine : Import (élevage en Hollande)
Description : ver annelé semi cylindrique (10 à 20cm)
Utilisation: idéal pour le surfcasting nocturne (dorades,marbrés...)
Eschage : ver libre piqué par la tête
ver "phosphorescent", esche polyvalente et résistante

Maxiblue
Autres appellations : Ver hollandais, carpleux, carplue, mille-pattes géant, king rag...
Nom scientifique : Nereis virens

Origine : Import (élevage en Hollande)
Description : ver plat annelé de couleur bleu noir de 20 à 30cm de long
Utilisation : idéal pour le surfcasting nocturne (dorades,marbrés...)
Eschage : ver libre piqué par la tête ou demi-ver enfilé à l'aiguille
ver "phosphorescent", esche polyvalente et résistante aux lancers appuyés, le maxiblue est une néréide de Hollande (Rag) de grande taille

Spirographe
Autres appellations : ver d’anémone, ver à panache de roche
Nom scientifique : Spirographis spallanzani

Origine : Récolte (Méditerranée & Atlantique)
Description : ver sédentaire protégé dans un tube souple long de 10 à 35cm, une couronne spiralée de branchies dépasse du tube
Utilisation : esche de choix pour la dorade
Eschage conseillé : ver entier enfilé sur l’hameçon récolte difficile sur parois rocheuses .le spirographe est une espèce menacée sur la cote méditerranéenne, aussi les prélèvements se doivent d’être modérés


Sabelle
Autre appellation : Ver d’anémone, ver à panache de sable
Nom scientifique : Sabella pavonina

Origine : Récolte (Méditerranée & Atlantique)
Description : ver de 10 à 25cm protégé dans un tube souple dépassant du sol de 5 à 10cm, une couronne simple de branchies dépasse du tube
Utilisation : esche de choix pour la dorade
Eschage conseillé : ver entier enfilé sur l’hameçon récolte difficile sur fonds sablo-vaseux
La sabelle est une espèce menacée sur la cote méditerranéenne, aussi les prélèvements se doivent d’être modérés.
Revenir en haut Aller en bas
KIM DU 22



Nombre de messages : 1300
Age : 66
Localisation : Saint- Brieuc
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Principaux Vers Marins Utilisés Sur Les Côtes Méditerranéenn   Mer 22 Oct - 11:48

Salut la Corse.

Du bon boulot l'anguille.

Je vous mets un + concernant la vie et la récolte de ses vers.

Sujet: Les vers marins. Aujourd'hui à 10:29



*Les vers américains et coréens.

Des vers "exotiques", importés d'Amérique du Nord et de la Corée, ont fait leur apparition depuis quelques années chez les marchands d'articles de pêche.
De très bonne tenue à l'hameçon, très remuants, ces vers sont appréciés par notre faune marine.
Mieux qu'un dépannage, ils offrent des qualités attractives.
Leur seul-et important- inconvénient est leur prix élevé.
Néanmoins, leur utilisation est tellement satisfaisante que de nombreux pêcheurs les préfèrent aux vers autochtones.

*L'arénicole.

Cet excellent ver vit sur les espaces vaso-sablonneux.
Il peut atteindre une belle taille et constitue l'une des esches "universelles"
utilisées en mer.
Il en existe deux types: l'un de couleur noir; l'autre de couleur rougeâtre, à une moins bonne tenue à l'hameçon.
La partie postérieure du corps des "verrots", en forme de queue plus fine et remplie de sable, ne vaut rien.
Elle doit être sectionnée et jetée.

*Il est facile de repérer sa présence sur les fonds vaso- sablonneux.
En effet, les verrots laisse nt sur le sable une signature spécifique: des tortillons de vase ou de sable qu'ils rejettent.

*Il faut creuser le secteur à tortillons, à 30 ou 40 cm de profondeur, avec une fourche-bêche pour défouir les arénicoles.
Si les vers sont rares, changez de secteur.
Mais de toute façon, il faudra creuser et creuser encore de véritables petites tranchées avant d'obtenir une récolte convenable.
Ramasser ces appâts est un véritable sport de terrassier.
Dès qu'un ver est découvert, il convient de le saisir prestement avant qu'il ne s'enfouisse.
Le plus simple est d'effectuer le travail à deux: un pêcheur creuse rapidement et l'autre cueille, au fur et à mesure, les vers défouis.

*La pompaver, nouvelle technique originaire d'Australie, permet d'aspirer les verrots hors de leurs trous avec peu d'effort.

*Pour les conserver, les vers sont mis en boîte en bois humide, et à fur
et à mesure de leur ramassage.
Les arénicoles sous peine de mort rapide, ne supportent pas d'être conservés avec d'autres vers marins.
Les sujets blessés au cours du ramassage sont jetés car leurs sucs ont une action léthale sur les sujets sains.
On peut entrposer ces vers mis dans de petites boîtes en bois ou en carton
dans le bas du réfrigérateur.
En action de pêche, les moyens habituels de conservation isotherme (glacière, sac de jute humide) assurent une utilisation convenable de ces appâts.
Certains pêcheurs salent les arénicoles ébrodés (vidées).
Ce dernier procédé peut rendre service en cas de pénurie, mais rien ne remplace un ver frais et vivant.

*La gravette blanche.

Cette néréide est celle, qui dans la famille des gravettes, a sans conteste la meilleure réputation auprès des pêcheurs.
Sa couleur blanc rosé, ses contorsions et sa façon de nager font d'elle un appât de premier ordre.
Activement recherchée, elle demeure malheureusement assez rare bien que présente sur tout le littoral.
Certaines criques de Normandie ou de Bretagne en recèlent de géantes longues de 20 cm.
La taille la plus commune est comprise entre 10 et 12 cm.
Selon les régions, on l'appelle chatte, ver blanc, ou mille-pattes blanc.

*La grande blanche vit dans le sol vaso-sablonneux des criques, des ports et des estuaires.
Rien de particulier n'indique leur présence;
Les secteurs proches de la frange de marée basse ainsi que les couloirs de passage du flot sont à prospecter en priorité.

*C'est au prix d'un travail éreinant qu'on arrive à débusquer ces gravettes blanches.
Un râteau ou une petite pelle-bêche suffisent pour creuser car ce ver ne vit pas profondément.
Il faut creuser un peu partout pour découvrir la localisation précise de ces vers.

*Une fois ramassé, cette esche doit être conservée bien vivante.
Le plus simple est de se munir de seaux remplis d'eau de mer dans lesquels les gravettes blanches seront mises, bien rincées, au fur et à mesure de leur cueillette.

*Ne pas mettre trop de sujets dans un seau, utiliser un aérateur et éviter l'exposition au soleil permettent une conservation convenable.
Il est nécessaire de changer l'eau de mer tous les jours et d'éliminer les vers morts.

*La gravette rose.

Appelée aussi escabenne, la gravette rose, si semblable au mille-pattes, est l'un des vers marins les plus prisés.
Pratiquement tous les poissons en raffolent.
Sa recherche n'est pas difficile, à condition de pratiquer sur des terrains propices.

*Les gravettes roses abondent dans les territoires vaseux des estuaires, des lagunes et de certaines anses et le long de digues envasées.
Elles vivent à une faible profondeur de sable.

*Un râteau, une petite bêche ou une fourche-bêche sont utilisées pour creuser le sol et exposer ces vers que l'on ramasse promptement.
Il existe de véritables nids de gravettes, et il n'est pas vain d'élargir les recherches jusqu'à la découverte d'une bonne densité de ces animaux.
Les vers sont stockés au fur et à mesure de leur découverte, dans une boîte en bois.
Ce matériau "pompe" l'eau des gravettes ce qui les raffermit.

*Il ne faut garder que les sujets sains; ceux qui sont blessés lors du ramassage peuvent, par contact avec les autres entraîner la perte de la récolte entière.
Le stockage se fait dans des boîtes en carton garnies d'un peu d'algues sèches ou encore dans des rouleaux constitués de plusieurs épaisseurs de papier journal.
Les feuilles de papier en contact avec les vers sont préalablement humectées d'eau de mer.
En attendant la séance de pêche, ces vers sont conservés dans le bac à légumes du réfrigérateur.
Une glacière ou des boîtes isothermes permettent de conserver les vers pendant toute la durée de la séance de pêche, à condition de ne les sortir qu'au fur et à mesure de leur utilisation.
Le soleil ou le contact avec l'eau douce tue rapidement ces animaux marins.

*La grande gravette.

La grande gravette a une très grande ressemblance avec la gravette rose.
Son diamètre et sa longueur, deux à trois fois plus grands, laissent penser qu'ele n'est qu'une gravette adulte.
Il n'en est rien; il s'agit d'un ver différent: elle est un peu plus rouge foncé et ne fréquente pas les mêmes lieux.
On la surnomme pestiche ou grande pelouze.

*Localisé surtout dans le nord de la France, son biotope favori est la région des falaises calcaires où la grande gravette vit dans la roche tendre en décomposition.

*Les annoncellements de roches pourries sont fouillés au pied de biche ou à la barre à mine à marée basse.
Il faut bien casser les roches avant d'obtenir une provision convenable de ces vers.
Mais l'effort demandé est compensé par leur qualité d'appât exceptionnelle.

*La conservation est identique à celle de bien d'autres vers marins.
Une grande caisse en bois remplie de varech humide ou du papier journal imbibé d'eau de mer, peut les garder au frais.
Toute exposition prolongée au soleil risque d'anéantir la récolte si durement ramassée.
Une petite glacière portative, garnie de glace synthétique, préserve efficacement les appâts.
Bien que la grande gravette supporte mal les lancers puissants, ses qualités attractives auprès des poissons valent que l'on entoure sa conservation de bonnes précautions.

*Le ver de sable.

Ce ver long et mince, pas plus gros qu'une paille, peut atteindre 30 cm de long.
De couleur rose orangé, il est considéré, comme un" ver miracle" au Pays
basque tant son appât est efficace.
Il existe aussi en Méditerranée, dans des sites identiques, et certains pêcheurs l'utilisent exclusivement.

*Il vit dans le sable accumulé entre les strates de roches cêotières tendres.
On le trouve aussi sous les cailloux (ou à leurs limites) des digues rocheuses artificielles ou encore au milieu des amas de coquillages morts ou ensablés.

*On le débusque à la main, en fouillant le sable entre les roches stratifiées.
Gare aux entailles provoquées par les coquilles d'huîtres enfouies !
Sa recherche est pénible car il se cache souvent sous les plus grosses pierres qu'il faut soulever.
On peut aussi comme en Méditerranée, soulever le sable à la pelle et le passer au tamis fin.
Les vers restent prisonniers dans le tamis vidé de son sable.
Dans l'Océan, certains secteurs, qui ne se découvrent que lors des grands coefficients de marée, peuvent offrir des mines inexoloitées de ces vers exceptionnels.

*Les vers de sable se conservent dans des seaux remplis d'eau de mer, avec un fond de sable.
Les vers blessés doivent être jetés (ou utilisés rapidement)
Les autres, entourés des mêmes précautions que les vers à tube, peuvent être conservés quelques jours.
Tout ver mort peut faire tourner l'eau de seau et faire périr la récolte entière; un tri quotidien ainsi que des changements fréquents d'eau de mer sont indispensables.

*Les ver à tube.

Ce ver rare est de contitution très particulière.
Il fabrique, à l'aide de ses sécré tions, un tube bien rond garni de particules de terre et d'algues, dans lequel il abrite son corps.
De couleur brun rougeâtre, il peut atteindre 30 cm de longueur et être aussi gros que l'index.
Sa tête velue et trapue est très dure.
Son corps conique, orné de deux franges de poils dissimule des crochets avec lesquels, en un éclair, il monte et redescent de son tube.
Ce dernier détail le rend impossible à déloger vers le haut.
Le tiers de sa partie supérieure du corps constitue un appât solide, utilisable en toutes circonstances.
Ses reflets ainsi que sa phosphorescence s'ajoutent à ses qualités d'attraction.
La partie inférieure du corps, tendre et fragile, est sans intérêt.

*Il vit dans l'eau calme, à l'abri des forts courants marins, là ou les algues constituent un dépôt vaseux.
Lorifice du tube est repérable on y voit la tête du ver qui fibre son environnement.
Au moindre bruit, la tête disparaît en un éclair.

*La récolte se fait à marée basse, avec une hauteur d'eau de 50 cm.
Il faut se munir de gros sel et d'une pelle-bêche étroite et longue.
Près du tube repéré est placée la pelle, sans être enfoncée; l'orifice, sans être touché, est rempli de sel.
Après quelques secondes sous l'action du sel, la tête du ver pointe hors du trou.
A ce moment précis, d'un geste rapide, on enfonce la pelle-bêche pour faire remonter le ver dans son tube.

*Les vers, débarrassés de leurs tubes, sont stockés dans un seau rempli avec trois quarts d'eau de mer et un quart de sable.
L'eau est oxygénée avec un bulleur électrique.

*Et pour finir, le ver de chalut qui n'est pas donné (voire prix)

C'est un nouveau venu dans l'arsenal halieutique proposé à la vente (très cher)dans les magasins de pêche, surtout en Méditerranée.
Il vient souvent d'Espagne (du delta de l'Ebre en particulier) il n'est pas à la portée de ramassage des particuliers, bien qu'existant sporadiquement sur nos côtes.
Il se présente comme une grande gravette rose (ver dit mille pattes), pouvant atteindre la taille de 1 m et plus, il peut être aussi gros qu'un crayon.
Sa caractéristique et d'être empli d'un suc violet à noir qui tache tenacement les doigts et attitre remarquablement les loups.
On le coupe en morceaux pour couvrir un hameçon N° 4 à 2/0;
Il se conserve vivant plusieurs jours dans de l'eau salée à température ambiante.
On peut congeler les morceaux coupés pour une utilisation efficace ultérieure.

voilà, kim.

Bonne pêche;
Revenir en haut Aller en bas
L'anguille



Nombre de messages : 7262
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: Principaux Vers Marins Utilisés Sur Les Côtes Méditerranéenn   Mer 22 Oct - 14:30

Revenir en haut Aller en bas
davidguetta34



Nombre de messages : 1
Age : 52
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Reproduction de vers américains   Lun 11 Juil - 14:36

Quelqu un connaitrait il le mode de reproduction des vers americains
afin d en faire un petit elevage a titre personnel ?.
Revenir en haut Aller en bas
L'anguille



Nombre de messages : 7262
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: Principaux Vers Marins Utilisés Sur Les Côtes Méditerranéenn   Lun 11 Juil - 20:32

Tu devrais trouver çà dans google
Revenir en haut Aller en bas
maitredejeu



Nombre de messages : 7050
Age : 60
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: Principaux Vers Marins Utilisés Sur Les Côtes Méditerranéenn   Jeu 14 Juil - 14:18

trefle
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Principaux Vers Marins Utilisés Sur Les Côtes Méditerranéenn   Aujourd'hui à 11:09

Revenir en haut Aller en bas
 
Principaux Vers Marins Utilisés Sur Les Côtes Méditerranéenn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les vers marins
» Les vers marins.
» utilisation vers de mer en eau douce
» elevage de vers de terre ?????????????????
» Leurre souple imitation vers.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Actu et conseils Pêche :: Le milieu marin. :: Appâts-
Sauter vers: